Danemark: Hausse des demandeurs d’asile après le renforcement par la Suède des contrôles frontaliers

Le Danemark fait état d’une montée du flux des demandeurs d’asile après le récent renforcement par la Suède voisine des contrôles frontaliers.

De 3464 en octobre, le nombre de réfugiés recensés en novembre écoulé a atteint 4500, soit un record jamais atteint en un seul mois, selon le quotidien en ligne +The Copenhagen Post+.

Près de 1.000 réfugiés et migrants ont été renvoyés au Danemark par la Suède qui, sous le poids du flux de migrants, a renforcé les contrôles frontaliers et durci les règles d’octroi du droit d’asile.

« Ce chiffre est extrêmement élevé mais nullement surprenant », a réagi un porte-parole du Parti d’extrême droite du peuple danois, formation anti-immigrés désormais la seconde force politique du pays scandinave.

Pour ce parti xénophobe, le gouvernement libéral minoritaire, dont il est pourtant le principal allié, assume l’entière responsabilité dans la montée du flux migratoire.

Le parti Social-démocrate de l’opposition a critiqué, lui aussi, le parti libéral au pouvoir pour avoir axé sa campagne électorale sur la réduction des demandeurs d’asile sans pourtant y parvenir une fois élu.

Adepte d’une ligne dure sur le dossier migratoire, le Premier ministre danois, Lars Lokke Rasmussen, a multiplié les mesures draconiennes pour durcir une législation déjà considérée parmi les plus restrictives d’Europe.

Il y a une semaine, le pays nordique est notamment revenu sur une promesse d’accueille 1000 réfugiés supplémentaires sur quelque 160 000 que l’Union Européenne cherchait à répartir pour soulager les pays où ils se concentrent, notamment l’Allemagne et la Suède.

D’après des statistiques relayées par les média, le Danemark s’attend à un flux continu de demandeurs d’asile qui doivent atteindre près de 25.000 l’an prochain.