Maroc : Plus de 3,5 millions de salariés déclarés en 2019 (CNSS)

Le nombre de salariés déclarés est passé de 1,5 million d’assurés en 2005 à plus de 3,5 millions actuellement, soit un taux de 85% du total des salariés du secteur privé, a indiqué, jeudi 19 décembre à Casablanca, le directeur général par intérim de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), Abdellatif Mortaki.

Intervenant lors d’un séminaire sur « le rôle du ministère public dans l’extension de la protection sociale au Maroc », M. Mortaki a souligné que plusieurs facteurs ont contribué à atteindre ces réalisations, notamment la mobilisation globale des cadres et employés de la CNSS dans ce domaine.

Il s’agit aussi de l’amélioration de l’attractivité du système qui inclut désormais la couverture assurance-maladie obligatoire (AMO) et de l’adoption d’une nouvelle approche de communication envers les entreprises visant à les sensibiliser de l’importance de déclarer leurs salariés, a-t-il poursuivi, se félicitant des efforts déployés par la CNSS, en tant qu’acteur fondamental dans le système de protection sociale, pour l’augmentation du taux de couverture sociale et médicale des assujettis au régime de sécurité sociale.

La Caisse a réussi également à intégrer de nouvelles catégories, comme les pêcheurs artisans et les travailleurs domestiques, au régime de sécurité sociale, a noté M. Mortaki.

« Nous sommes en train de mettre en œuvre de façon progressive les lois de la protection sociale et de la couverture médicale des indépendants, des professionnels et non salariés, dont le nombre avoisine les 4 millions de personnes », a-t-il soutenu.

Organisé conjointement par la CNSS et la présidence du ministère public, ce séminaire revêt une importance cruciale pour le renforcement de la protection sociale des salariés du secteur privé et la préservation de leurs droits sociaux. Il a pour objectif de renforcer les outils de communication et de coopération sur les plans administratif et judiciaire entre les deux parties.

Cette rencontre permet, par ailleurs, de mettre en exergue les mesures pénales prévues en matière de protection sociale, devant pallier aux contraintes qui entravent essentiellement le travail des agents de la CNSS au cours de leurs missions de contrôle et vérification des entreprises assujettis au régime de sécurité sociale.

(Avec MAP)