Un système qui réponde aux ambitions légitimes

«En principe, on n’attend pas les entretiens annuels pour détecter les ambitions des cadres. Celles-ci sont formulées tout au long de l’année. En tant que responsable RH, je suis amené à faire face quotidiennement aux multiples aspirations des cadres, même les plus personnelles, le plus souvent sous forme de déclarations tacites ou informelles. Je pense qu’à ce niveau, il faut savoir traiter toutes les demandes en mettant en place un système qui réponde aux ambitions légitimes et réalisables. Il ne faut pas oublier que l’entreprise a également ses enjeux et par conséquent il faut que les ambitions personnelles concordent avec sa stratégie. Même au niveau des recrutements, il faut toujours penser à ne pas choisir des personnes sous ou surdimensionnés par rapport au poste. Vous imaginez par la suite les écarts entre les attentes exprimées et les objectifs assignés par l’entreprise. Il faut aussi réfléchir à des règles transparentes en matière de mobilité interne. L’entreprise est amenée également à accompagner le développement personnel de ses effectifs ; cela ne fait qu’améliorer la confiance. En revanche, la politique de la porte fermée accroît le taux d’absentéisme, les départs, les retards… En quelque sorte, le négativisme ne fait qu’entraîner le négativisme.»

Adnane Zarrari,
Responsable du département RH d’une grande entreprise