Un diplôme supérieur pour des tà¢ches banales

J’en ai ras-le-bol, j’ai fait de longues études et là  je me retrouve dans un job à  faire des tà¢ches vraiment pas de mon niveau. Mon boss n’a pas l’air de se rendre compte de mes compétences. Et moi je commence sérieusement à  me demander ce que je fais dans cette entreprise qui ronronne…
Que me conseillez-vous ?

C’est ce que nous disons souvent lors de nos formations aux managers : de temps en temps, relisez les CV de vos collaborateurs, histoire de vous rappeler de leurs compétences et…de les exploiter au mieux !
Patience….

Il est fort probable que votre «boss» connaisse très bien vos excellentes compétences mais qu’il ait besoin d’un peu de temps pour…vous faire confiance ! Je sais comme cela peut être frustrant pour vous en ce moment d’être cantonné dans ce genre de tâches, et je ne chercherai pas à vous convaincre d’en «découvrir» la beauté ou le sens. Mais il est des parcours «à l’ancienne» par lesquels certains managers tiennent à ce que leurs «petits nouveaux passent». Alors si c’est votre cas, armez-vous de patience! Pour cela vous devrez apprendre à gérer votre frustration, et même si aujourd’hui vous ne le comprenez peut être pas, vous verrez que plus tard vous vous rappellerez de cette «épreuve» comme un des meilleurs exercices pour développer votre intelligence émotionnelle !
En effet, ces frustrations vous aideront dans de nombreux domaines comme en négociation, face à un client difficile, avec un collaborateur de mauvaise foi… Alors, prenez ce moment comme un entraînement intensif à la gestion de vos frustrations !
Mais cela ne veut pas dire que vous ne devez rien faire en attendant ! Démontrez votre…savoir-faire, et ce, à chaque instant !

Exploitez les opportunités

A chaque fois qu’il vous sera confié une tâche «subalterne» rajoutez-y votre touche personnelle : votre valeur ajoutée ! Ainsi, vous devez consolider les résultats de la région nord ? Plutôt que de vous contenter du vieux «template» utilisé depuis des années, créez-en un nouveau, et rajoutez vos recommandations pour améliorer certains indicateurs. Vous devez préparer un planning de travail? Faites en sorte de créer un outil adapté à votre entreprise qui permettra l’optimisation du temps de chaque ressource.
A vous le PV de réunion des «patrons» ? Faites en sorte d’en soigner la forme mais aussi le fond en suggérant quelques idées pour réduire le retard sur tel projet…. A chaque fois que vous le pouvez : apportez vos suggestions et votre valeur ajoutée ! Et vous verrez que, rapidement, d’autres tâches autrement plus intéressantes -et impactantes- vous seront confiées !

Un leader crédible !

Certes, être compétent est indispensable mais pas suffisant pour créer un lien avec -certains- n+1, il faut aussi de la CONFIANCE. Et pour cela, il s’agit de bâtir pas à pas votre crédibilité vis-à-vis de lui. Une phrase que j’aime beaucoup pour cela : «Dites ce que vous allez faire et faites ce que vous aviez dit que vous alliez faire!»
Simple, n’est-ce pas ? Mais pas si courant ! Alors tenez vos engagements, vos délais, la qualité attendue voire dépassez les attentes !
Et puis rappelez-vous que le leadership n’est pas d’avoir l’apanage des «titres ronflants» sur une carte de visite ou des personnes de plus de 50 ans : être un leader crédible c’est garder une attitude de gagnant, maintenir sa motivation de manière autonome et…croire en SES REVES !
A vous de jouer !