Un an pour transformer des managers médiocres !

J’ai été recruté récemment en tant que directeur général d’une structure qui existe depuis très longtemps. Et je suis atterré par l’ambiance générale : médiocrité, absentéisme, non respect des délais… Et le pire c’est que cela ne semble pas du tout déranger les managers qui regardent les choses sans vraiment réagir… Je suis vraiment outré par ce manque de conscience professionnelle d’autant que je me suis donné un an pour changer tout ça !

Vous pouvez être outré par ce qui se passe mais c’est un fait. Aujourd’hui, vous ne pouvez pas imaginer réussir seul : vous le ferez avec cette équipe (même s’il se peut que vous perdiez certains co-équipiers en cours de route…). Aussi, autant dès maintenant posez les jalons du «jouer pour gagner…ensemble» !

Vous ne changerez pas tout en un an

Je sais que ce sont des paroles que vous aurez du mal à entendre mais vous ne pourrez tout changer en un an…. Il va falloir que vous appreniez à doser vos exigences et à monter en puissance avec un rythme réaliste.
Dans le cas contraire ?
Vous risquez réellement de perdre beaucoup de soldats en cours de route et pas forcément les moins bons !
Imaginez-vous que vous êtes en train d’entraîner des personnes qui n’ont pas fait de sport pendant des années au Marathon de New-York : pensez-vous que les faire courir dès le début 42 km est raisonnable ?
Alors, montez graduellement en exigence, kilomètre par kilomètre s’il le faut, car vous êtes en train de demander à des managers de changer complètement d’état d’esprit, de remettre en question des «croyances» solides, une zone de confort bien installée..

Enoncer clairement ce que vous voulez et non ce que vous ne voulez plus !
Car, en agissant de la sorte, vous ne feriez que braquer un peu plus vos managers à votre encontre.
En effet, en critiquant à longueur de journée vos managers, vous ne les aiderez pas vraiment à comprendre ce que vous voulez, par contre ils interpréteront vos remarques comme un manque de confiance, voire de respect en leurs compétences…
Alors, communiquez clairement sur vos objectifs, sur les jalons qui vous permettront d’évaluer le niveau de réalisation. Adoptez un mode de communication simple du type 0 + 12 + 100 ( O défaut, 12% d’augmentation des ventes + 100% des budgets respectés), un «leitmotiv simple» et facile à retenir de tous vaut tous les longs discours et autres plans d’action rapidement oubliés une fois la réunion terminée
Mais surtout : FAITES-LES REVER !
Décrivez-leur votre vision des choses, l’impact sur tous lorsque vous aurez réussi tous ensemble à atteindre ces objectifs ambitieux, donner leur envie… d’avoir envie de travailler à cette projection de l’avenir !

Accompagnez

Dire ce qu’il faut faire et le dire clairement est la première étape… Mais la seconde est tout aussi importante à savoir : accompagner vos managers, les aider à atteindre ces objectifs. A ce niveau pas de malentendu : nous parlons bien d’accompagner vos managers à être capables de faire et non pas à vous de «faire» le job à leur place. Car, ce serait suicidaire de votre part : vous finiriez avec une armée d’exécutants trop heureuse d’avoir un chef qui sait faire le job à leur place, les soldats autonomes ayant déserté depuis longtemps…
Enfin, n’oubliez pas d’être exemplaire en tout point : si vous demandez à vos managers de déléguer, faites-le aussi ; si vous leur demandez d’avoir un œil critique sur tout, acceptez vous-même les commentaires à votre égard voire recherchez-les !
Le déclic se fera pour chacun de vos managers, pas au même moment, pas avec les mêmes leviers, mais vous finirez par obtenir une équipe fière de ses réalisations et du Boss qui aura su les mener aussi loin !