Travailler dans l’associatif : témoignage de Younouss MANDIANG

On travaille dans une ambiance plus conviviale que quand on reste dans un bureau

Younouss Mandiang, Salarié de Médecins sans frontières Espagne (MSF) et bénévole en charge des relations publiques au sein de l’Association marocaine des jeunes contre le sida (AMJCS)

MSF Espagne travaille avec les immigrés subsahariens au Maroc et c’est une question à laquelle je suis particulièrement sensible. Etre membre de l’AMJCS permet, de manière plus large, de m’impliquer auprès de la population marocaine et plus particulièrement auprès des jeunes dans la lutte contre le sida, une maladie qui n’épargne personne.
La satisfaction que j’en tire, je la vois dans les yeux de nos patients quand ils vont mieux suite à nos différentes actions.
C’est aussi le sentiment de participer à quelque chose de noble que de rendre ce monde plus humain.
Ce travail me permet de ne pas être coincé toute la journée dans un bureau. Notre travail se fait sur le terrain dans une ambiance conviviale. Nous rencontrons beaucoup de monde pour écouter, réconforter, conseiller et apporter des solutions aux différents problèmes qu’on nous soumet. C’est passionnant et on se sent très utile.
Travailler dans le secteur associatif peut permettre de gravir les échelons suivant les compétences développées et les connaissances acquises. On apprend beaucoup au  contact de l’autre.