Tout le monde ne sera pas promu !

C’est quand même incroyable que des adultes normalement constitués continuent de croire à  des choses qui relèvent de l’impossible. J’ai lancé, il y a quelques mois, une nouvelle organisation et, dans ce cadre, deux postes de Directeur ont été créés.
Voulant jouer la transparence et l’équité à  tous les étages, j’ai donc commencé par lancer des appels à  candidature en interne. Nous avons suivi un process très rigoureux et, finalement, avons sélectionné une personne en interne et une autre en externe. Aujourd’hui, tout le monde rà¢le alors que nous avons fait les choses dans les règles.

Que me conseillez-vous ?

K.F. – Rabat

Bravo ! Vous ouvrez des opportunités de carrière et vous le faites «d’abord» pour vos équipes… C’est un signal clair quant à la confiance et l’estime que vous portez à vos collaborateurs. Maintenant, toute approche -même si elle a été réfléchie, rigoureuse et transparente- peut aussi apporter son lot de mécontents et de mécontentements…A vous de les gérer : c’est votre job !

Equité pas égalité

L’équité est une valeur magnifique. A condition d’être comprise  par tous…
Or c’est très rarement le cas malheureusement. En effet, l’équité est souvent confondue avec l’égalité. Et lorsque c’est le cas, de nombreux malentendus surviennent. Et pourtant, nous avons besoin de règles, de critères qui soient partagés par tous : chacun aura la possibilité de postuler pour la médaille d’or, chacun sera évalué avec impartialité et selon les mêmes critères, chacun aura donc «une» chance mais TOUT LE MONDE ne pourra pas obtenir la médaille…
Et c’est cette confusion entre équité et égalité qui a certainement contribué aux réactions négatives d’aujourd’hui au sein de votre entreprise.

Aidez le nouveau

Si je comprends bien, vous avez dû recruter une des deux personnes en externe. Ce qui signifie qu’elle se retrouve aujourd’hui à gérer des personnes dont certaines pensaient occuper son poste. Cette nouvelle recrue n’a pas vraiment eu la plus belle des corbeilles de mariée, vous en conviendrez ! Alors pensez à la suivre de loin et à l’aider si besoin (sans pour autant empiéter sur ses champs de responsabilités) lorsqu’elle sera découragée. Evitez également de chanter ses louanges auprès de vos équipes, car vous ne feriez que braquer celles-ci contre elle.

Principe 26

«Laissez votre interlocuteur sauver la face», un des principes Dale Carnegie qui s’adapte parfaitement à ce qui va vous attendre dans les prochains mois. Car, vous verrez, cette rancœur va disparaître au fil des semaines, alors, pensez au principe 26 lorsque vous aurez à répondre à l’un de vos collaborateurs qui vous dira : «Cette personne n’a vraiment pas compris notre système de promotion ! Il a vraiment besoin de faire la différence entre égalité et équité». Ou encore : «Boss, le nouveau directeur est vraiment excellent, j’ai toujours dit que chercher du sang neuf c’est bon pour redonner du tonus à l’équipe»…

Système d’évaluation

Un autre élément qui, en général, mène à ce type de confusion est votre système d’évaluation. En effet, lorsque l’entreprise a su mettre en place et surtout «faire vivre» une procédure d’évaluation claire et comprise de tous et bien, tout le monde ne se sent pas «capable» d’être Calife à la place du Calife…
Mais, même lorsque le système existe et qu’il est pertinent, les managers, par leur manque de courage et de franchise, en affaiblissent les vertus. En effet, ils surévaluent leurs collaborateurs, qui, au fil des années, finissent par «croire» vraiment qu’ils sont «très performants»! Ainsi, lorsque vous avez ouvert ces positions, nombreux ont été ceux qui, en revoyant leurs précédents entretiens d’évaluation, ont dû penser que ce job est fait pour eux alors que dans la réalité cela n’était pas le cas.
Aussi, n’hésitez pas à organiser des ateliers autour de cette thématique de l’évaluation, car bien évalué c’est aussi être équitable avec tous…

A vous de jouer !