Sport de haut niveau : Avis de Bouchra Baibanou, Ingénieur d’Etat, cadre au sein du ministère de l’équipement

Sa passion pour l’alpinisme remonte à 1995 à travers la découverte du Toubkal. Depuis, elle escalade les montagnes comme on monte les escaliers.

Bouchra Baibanou Ingénieur d’Etat, cadre au sein du ministère de l’équipement
Bouchra Baibanou
Ingénieur d’Etat, cadre au sein du ministère de l’équipement

Et c’est en 2011, lorsqu’elle prend connaissance du projet «Messner» qui consiste à conquérir les sept plus hauts sommets du monde, qu’elle décide de s’attaquer à ces challenges.

Ce fut donc le début d’une période riche avec d’abord la conquête du Kilimandjaro, plus haut sommet africain, en 2011, suivi du Mont-Blanc, plus haut sommet de l’Europe occidentale, toujours la même année, du Mont ElBrouz, toit de l’Europe en juillet 2012 et l’Aconcagua, le toit de l’Amérique du Sud en 2014.

Actuellement, elle s’apprête à s’attaquer au toit du monde, l’Everest.

Ce sera sans doute la première femme marocaine et arabe à le faire.

Bien évidemment, tous ses exploits requièrent de la préparation physique et mentale, comprenant natation, jogging et musculation.

Mais aussi le soutien familial, des proches, de son entourage professionnel sans oublier l’appui de son ministère.

C’est aussi à travers sa formation en PNL (programmation neuro-linguistique) qui lui a permis d’être forte mentalement et de gagner en assurance.

Elle milite également à travers son association (Delta Evasion) pour encourager l’éco-tourisme, une activité qui trouve un bon écho auprès des passionnés de la montagne et de la nature, de manière générale.