Réseaux sociaux : Avis de Mohamed Benboubker, Managing Director – Development de Mobiblanc.com

«Nous filtrons les candidats par des entretiens directs et des tests.»

Les réseaux sociaux sont dans notre activité un canal incontournable pour communiquer sur ce qu’on fait. Ils nous permettent surtout de transmettre la qualité, l’ambiance et la culture de notre start-up.
A Mobiblanc, nous utilisons principalement LinkedIn, Facebook et Twitter pour essayer d’avoir une large couverture du marché. LinkedIn se caractérise par sa spécialité et sa richesse axée sur les professionnels.

Nous sommes aussi très actifs sur Facebook pour sa globalité et sa fun attitude  et enfin sur Twitter pour son caractère spontané.

Pour ce qui est du recrutement, nous ciblons principalement les ingénieurs développeurs passionnés et pointus dans des domaines particuliers, et il nous arrive également de trouver via ces réseaux de bons designers et marketteurs qui ont une ADN digitale.

Je dirais que ces outils sont déjà incontournables pour des profils juniors. On peut aussi avoir une idée sur le profil avant même qu’il ne se présente pour un entretien.
Pour des profils seniors et de management, nous comptons davantage sur la recommandation et la cooptation.

Au-delà des différents collaborateurs qu’on peut toucher, les réseaux sociaux sont aussi une vitrine de la culture d’entreprise et de réseautage de toute structure. Donc, on affiche tout notre savoir-vivre à quiconque veut partager avec nous notre aventure dans le monde du marketing mobile.

Autre avantage, de par les coûts d’utilisation non négligeables, c’est surtout  la richesse et l’importance du contenu qualitatif des bases de données des postulants qu’on peut retrouver sur ces réseaux.

Bien évidemment, il existe certains risques auxquels il faut faire attention. Les candidats que l’on repère sur les réseaux sociaux peuvent parfois exagérer ou survaloriser leurs qualités.
Par conséquent, pour réduire les risques éventuels, il faut filtrer par des entretiens directs et des tests sur place.

Un dernier point à prévoir: certains profils très connectés présentent parfois des problèmes de concentration pour mener des projets pointus. Par contre, ils sont intéressants pour mener les projets agiles et innovants.