Réduire ses responsabilités pour plus de sérénité ?

Je suis cadre supérieur dans une firme. à‡a fait neuf mois que j’occupe ce poste. J’ai trouvé beaucoup de travaux arriérés qui m’attendaient. En plus de cela, le poste que j’occupe est hyper-stressant car je chapeaute plusieurs domaines d’activité. Mon boss est toujours insatisfait de mon travail malgré tous les efforts que je fournis et les objectifs que j’ai réalisés durant la période de mon travail. Aucun moyen de motivation n’est ressenti (reconnaissance, encouragement, primes,…). Même l’engagement du salaire dont nous avons convenu jusqu’à  présent n’est pas honoré. Dernièrement, j’ai eu une offre pour un poste avec moins de responsabilités dans une firme bien organisée. Que dois-je faire ? Et si je démissionne suis-je obligé de donner un préavis ?

Comme le dit le vieil adage : choisir c’est renoncer. Aussi, vous allez devoir prendre une décision et il ne revient qu’à vous de le faire dans des conditions optimales !

Que voulez-vous ?

Vous êtes aujourd’hui face à deux possibilités : rester dans ce job qui semble intéressant par les nombreux défis qu’il vous propose de relever mais avec des conditions «administratives» floues ou vous engager dans ce nouveau job qui semble moins passionnant mais plus transparent ?

Alors, que voulez-vous ?

Qu’est-ce qui est le plus important pour vous : les responsabilités ou la tranquillité d’esprit ? Et ne voyez aucun jugement dans ces questions, juste une façon de «poser le problème». Prenez un moment pour y réfléchir et n’hésitez pas à en discuter avec des personnes qui vous connaissent bien. Vous ne voudriez certainement pas enchaîner les erreurs de choix de job une nouvelle fois, n’est-ce pas ?

Evitons les fâcheries

Contrat ou pas contrat, vous êtes lié à votre employeur actuel et inversement puisque vous recevez un salaire depuis 9 mois maintenant. Aussi, la question du préavis se pose mais peut-être dans un prisme que vous n’aviez pas envisagé.
En effet, même si «ça ne se passe pas très bien» avec cette personne, vous fâcher officiellement en quittant l’entreprise sans préavis serait une erreur de diplomatie !
Oui, il semblerait que votre employeur actuel n’ait pas été vraiment smart avec vous, mais est-ce une raison d’en faire autant en reniant vos valeurs ?
Alors, si vous décidez de quitter ce job, faites-le avec les honneurs et discutez-en simplement avec lui pour trouver un accord qui conviendra aux deux parties. Cela vous donnera peut-être l’occasion également d’évoquer son insatisfaction à votre égard et de mieux comprendre ses motivations ( toujours riches d’enseignements ces «moments de vérité»), voire de vous apercevoir que peut-être est-il satisfait de votre travail mais n’a pas l’habitude de le verbaliser…

Négociez chaque point

Parfois, nous sommes tellement pressés d’avoir le job que nous en oublions les basiques et glissons trop facilement sur certains aspects administratifs. C’est ce que vous avez fait : accepter un salaire qui (apparemment n’était pas celui que vous souhaitiez) et commencer ce job sans contrat de travail. Cet empressement peut coûter très cher à long terme, car, une fois dans l’entreprise, nous nous retrouvons «coincés» car nous ne nous adressons plus à un recruteur qui tient à nous convaincre de rejoindre sa société mais à son PATRON !
Alors, pensez-y pour le prochain job, négociez calmement chaque point et ne démarrez pas sans avoir un écrit qui résume clairement vos droits et devoirs (lettre d’engagement en attendant la signature du contrat de travail par exemple).

Mais attention : faites-le sans agressivité ! Ce n’est pas parce que vous avez eu une mésaventure que vous devez en faire payer le prix à une autre entreprise !
L’expérience est aussi jonchée de moments difficiles, mais ces derniers nous construisent et nous permettent de faire des choix de plus en plus intelligents !

A vous de jouer !