Recrutement : les outils préférés des entreprises à  travers le monde

Robert Half, cabinet spécialisé dans le recrutement temporaire et permanent, a interrogé 3 000 dirigeants à  travers le monde Internet n’a pas marginalisé la publication d’offres d’emploi par voie de presse.

Robert Half, cabinet international spécialisé dans le recrutement temporaire et permanent a réalisé une enquête, en mars/avril 2008, sur les outils de recrutement les plus vulgarisés. L’enquête a porté sur un échantillon de plus de 3 000 dirigeants à travers le monde.

Cette enquête recèle son lot de surprises. Si elle confirme que l’e-mail est désormais le canal préféré des responsables pour recevoir une candidature (57% des réponses), elle indique également que c’est ensuite le courrier (42%) qui serait apprécié. Autres sources d’étonnement : 13% des managers interrogés apprécient être appelés tout d’abord (19% en France) et 11% aimeraient qu’une candidature leur soit remise en main propre (12% en France).

La publication d’annonces de presse reste la référence pour 56% des managers interrogés
Recevoir un appel préalable d’un candidat est non seulement apprécié des recruteurs mais c’est aussi l’un des 3 points d’évolution des candidatures que les recruteurs ont le plus remarqué. Ce point arrive dans le trio de tête (22% des suffrages et 29% en France), avec une créativité accrue (23% et 20% en France) et un plus grand professionnalisme (39% et 28% en France).

Maintenir sa présence sur les sites communautaires n’intéresse guère les entreprises, dirait-on. Les réseaux tels que Linkdin, Facebook, My Space, Xing… n’auraient-ils plus la cote auprès des DRH recruteurs ? C’est clairement le cas pour 99% des responsables tchèques, suivis par 98% de leurs homologues japonais qui ont volontairement choisi de délaisser cette piste.
Toutefois, quelques responsables continuent d’y voir un intérêt et y recourent, à Hong Kong (33%) ainsi qu’à Singapour (21%) et au Brésil (18%).

Concernant les réseaux «traditionnels» comme les clubs de golf ou cercles de réflexion, par exemple, c’est à Hong Kong qu’il s’avère le plus efficace d’arpenter le «green» pour parler emploi (un canal plébiscité par 42% des DRH) mais aussi en Irlande (26%) et aux Pays-Bas (21%).

Beaucoup d’offres d’emploi sur les sites d’entreprises
Si la publication d’offres d’emploi sur le site de l’entreprise est plébiscitée par 58% des managers, une nouvelle surprise apparaît grâce à cette enquête : 55% des responsables espagnols (55%) et 51% des italiens déclarent ne pas y recourir… Les premiers privilégient la publication d’annonces sur les sites Internet spécialisés (58%), les seconds préfèrent que les candidats viennent postuler directement sur leur site web (45%) sans répondre nécessairement à une annonce.

Autre découverte étonnante, toutes réponses confondues : c’est la publication d’offres d’emploi dans les quotidiens de presse écrite qui resterait la référence, et ce pour 56% des managers interrogés.