Recrutement : Entretien avec Charlotte Lefort, Directrice des opérations chez Rekrute.com

« Nous ressentons une reprise des recrutements depuis septembre. »

Quel bilan faites-vous de l’année écoulée ?
Le nombre d’annonces postées durant l’année 2013 a été relativement stable par rapport à l’an dernier. Notre portail en a enregistré 5 670. Par contre, le nombre de postes ouverts (ndlr: une seule annonce peut porter sur plusieurs postes) a augmenté, pour passer de 43 035 à
48 203. Ceci est lié à des recrutements en masse de certains profils (plutôt commerciaux). Certains mois ont accusé de fortes baisses (surtout durant l’été doublement impacté par les congés et Ramadan) qui ont été néanmoins compensées par la suite. Aujourd’hui, comme en 2012, 83 personnes sont recrutées chaque jour, en moyenne, par nos clients en direct. Depuis le mois de septembre, une reprise se ressent du côté des postes ouverts. Après un été très calme, le nombre d’annonces a de nouveau augmenté. Ceci indique que la morosité est en train de se dissiper. Les secteurs ayant manifesté un regain de dynamisme en fin d’année sont l’automobile, le BTP, la pharmacie-santé ou encore l’énergie.
 
Quels sont les profils les plus demandés ?
La demande de profils débutants et de moins d’un an d’expérience a légèrement augmenté en 2013. La tendance observée l’an dernier sur les expérimentés se maintient, avec des taux respectifs de 27%, 30% et 21% pour les candidats d’un à trois ans, trois à cinq ans et cinq à dix ans d’expérience. Les profils de plus de 10 ans d’expérience représentent toujours la même proportion (plus de 4%). Le principal fait marquant de cette année est l’augmentation des niveaux bac de 7 à 10% ainsi que des niveaux bac+3 qui passent de 7 à 9%. Les niveaux bac+4 accusent une baisse de 25 à 30%, tandis que les bac+2 et les bac+5 se maintiennent.
 
Quels sont les secteurs les plus dynamiques dans ce sens ?
Le top 10 des secteurs les plus actifs en 2013 n’a pas trop évolué par rapport à 2012. Le secteur qui a vraiment augmenté ses embauches cette année a été l’informatique (10%) qui se place en seconde position au détriment du secteur des BTP qui a perdu une place (de 8 à 6% en 2013). Les calls centers représentent toujours le secteur le plus actif avec 19% des annonces diffusées en 2013, malgré une baisse (21% en 2012). Le secteur automobile se maintient en 4e position (5% en 2013). Les secteurs de l’agroalimentaire (6 à 5% en 2013), la banque/finance et la distribution (de 6 à 4% en 2013) conservent leur place dans le top 10 des secteurs les plus prisés malgré une baisse significative, ayant été fortement impactés par la crise. Enfin, le secteur du recrutement et de l’intérim est celui qui a enregistré la plus forte baisse, il a été relégué de la 10e à la 16e place (passant de 4 à 2% en 2013).