Recrutement : comment faire le bon choix grâce aux outils de matching

De plus en plus, les recruteurs utilisent des logiciels de e-recrutement intelligents qui mettent l’accent sur des matchings élaborés afin de trouver la perle rare. Toutefois, les risques de passer à côté d’une bonne candidature ou de créer une forme de discrimination accidentelle ne sont pas en reste.

Pour beaucoup de recruteurs, identifier les bons profils en fonction des postes adéquats n’est pas toujours aisé, surtout, qu’aujourd’hui les entreprises utilisent de plus en plus des logiciels de e-recrutement intelligents qui mettent l’accent sur des matchings élaborées pour aider dans la prise de décision d’un recrutement.

Ces nouvelles technologies s’appuient notamment sur l’exploitation des nombreuses data à la disposition des recruteurs (le profil des personnes en poste, leurs caractéristiques personnelles et démographiques, le parcours et les données comportementales des candidats…), ainsi que sur la puissance d’algorithmes capables de traiter ces masses volumineuses de données.

Contrairement aux algorithmes de sourcing qui vont analyser des dizaines de milliers de CV sur les réseaux sociaux ou des bases de données publiques, pour n’en extraire que les plus compatibles, les algorithmes de matching vont plus loin pour déchiffrer efficacement les CV. Les innovations apportées à ces algorithmes permettent notamment de faire des recherches multi-critères, d’avoir la possibilité d’optimiser son processus de recrutement en utilisant un matching dont les critères sont pondérés selon ses critères et exigences.

Les algorithmes reposent souvent sur la comparaison des mots-clés

Pour Karim Banaoui, directeur général du cabinet RH Value, «lorsqu’un recruteur recherche un profil dans une base de CV, les moteurs classiques ne remontent pas forcément les résultats les plus pertinents. Avec l’analyse sémantique notamment, la recherche tient compte de la signification des mots dans leur contexte et de la hiérarchie des différents thèmes au sein d’un même concept».

Cependant, comme toute technologie qui se développe, les risques de passer à côté d’une bonne candidature ou de créer une forme de discrimination accidentelle ne sont pas en reste. Car selon Karim Bannaoui, «la problématique des outils de matching est que ces derniers se reposent trop sur la comparaison des mots-clés, qui sont par ailleurs souvent mal utilisés par les recruteurs, et limitent donc le matching à des actions mécaniques» .

Le recours aux outils de matching est souvent intéressant pour faire les premiers tris mais mais pour autant la dimension humaine ne peut être écartée. Comme le disent souvent les recruteurs, «les algorithmes restent des outils d’aide à la décision permettant d’orienter le recruteur dans son choix. Le recrutement est et doit rester une affaire d’humain et de rencontre.

Recrutement : Avis de Karim Amara, Professeur - expert à EM Lyon Campus Casablanca
Recrutement : Avis de Karim Amara, Professeur – expert à EM Lyon Campus Casablanca

 

Recrutement : Avis de Philippe Montant, DG de Rekrute, Et de Karim Banaoui, DG de RH Value.
Recrutement : Avis de Philippe Montant, DG de Rekrute, Et de Karim Banaoui, DG de RH Value.