Recrutement : Avis de Ali Serhani, Consultant associé chez Gesper Services

« Les entreprises sollicitent de plus en plus de femmes, dans tous les domaines. »

L’année 2013 a été caractérisée par des évolutions en dents de scie. De manière générale, les programmes de recrutement sont maintenus, mais les entreprises ne forcent pas. Elles embauchent pour pourvoir des postes existants, très peu pour des créations d’emplois. Plusieurs raisons peuvent expliquer ce manque de dynamisme. Bien évidemment, on attend sur la scène internationale à ce que les affaires reprennent. Au niveau national, les programmes structurants connaissent plus ou moins quelques fluctuations. Toutefois, je reste optimiste pour ce début d’année. Il faut attendre la fin du premier trimestre pour avoir les premières analyses des tendances du marché du recrutement.

Actuellement, nous observons un intérêt constant pour la fonction commerciale : technico-commerciaux, chargés d’affaires ou de clientèle, chefs de produit ou tout simplement directeurs commerciaux. La demande émane de tous les secteurs et porte sur tous les postes. Dans l’ensemble, cette fonction reste en tête en matière de recrutement.

Les candidats recherchés doivent au moins être titulaires d’un bac+2 ou plus, selon les postes, et bénéficier d’une expérience de plus de deux ans.

La période est également propice aux financiers et principalement les directeurs financiers. Les nouvelles normes internationales poussent en quelque sorte les entreprises à se doter de profils capables de suivre les nouvelles règles comptables et financières.

Les RH sont également sollicités. La fonction RH s’est bonifiée en raison du renforcement des règles en matière sociale.
L’importance grandissante de cette fonction résulte des mutations de l’environnement institutionnel qui a poussé les entreprises à se conformer à des règles plus strictes en matière sociale. Elles veulent des profils qui maîtrisent la législation du travail et capables d’accompagner le changement…

Le fait marquant dans l’histoire est que les entreprises sollicitent de plus en plus de femmes, et ce, dans tous les domaines, même ceux réputés être masculins comme l’industrie ou les nouvelles technologies.
Par exemple, les entreprises commencent à choisir des femmes pour des postes de directeurs commerciaux notamment dans les services ou l’industrie. Seule la gestion des relations sociales semble échapper aux femmes où les entreprises demandent particulièrement des hommes car la fonction demande une certaine rigueur dans la négociation avec les partenaires sociaux.