Quelques filières qui font recette

Les technologies de l’information, un des secteurs qui offrent la plus grande diversité de nouveaux métiers.
Pour le développement durable,
il faut presque tout créer.

Del’architecte réseaux au webdesigner en passant par le responsable environnement, des métiers se développent, résultat de mutations technologiques, économiques ou environnementales. Zoom sur quelques-uns de ces métiers émergents.

Technologies de l’information et de la communication
Architecte réseaux
Chargé de la conception d’un réseau au sein de l’entreprise. Il commence par définir les besoins d’échanges entre les acteurs de l’entreprise. Puis il détermine les choix de matériels et de logiciels pour répondre au mieux à cette demande. Enfin, il met en place un réseau qui permettra aux utilisateurs d’échanger des informations d’un ordinateur à l’autre.
Il vient le plus souvent d’une école d’ingénieurs. Entre autres qualités, il doit être capable de s’adapter dans un domaine en perpétuelle évolution. Il doit aussi aimer le contact avec les gens et, sans être commercial, il ne doit pas être replié sur lui-même. Ayant pour mission de satisfaire la demande des clients, il lui faut savoir adapter son discours à ces derniers pour bien se faire comprendre. Il doit savoir se mettre à la portée des gens et les écouter. En fin de carrière, après de nombreuses expériences professionnelles, l’architecte réseaux peut espérer devenir directeur des systèmes d’informations (DSI).

Infographiste
Son rôle est fondé essentiellement sur l’intégration d’éléments graphiques sur une maquette de site Internet ou, de manière plus globale, dans les métiers de la presse. Il travaille en permanence sur son ordinateur, lui-même équipé de scanner, palette graphique, graveur de Cédéroms, appareil photo numérique… Photoshop, Illustrator, Flash, autant de logiciels qui lui sont familiers.
Côté formation, un Bac+2 est recommandé, surtout en communication visuelle ou option multimédia. Des bases solides en informatique et des notions en infographie sont requises, auxquelles il faut ajouter un sens créatif affûté et une bonne culture générale. Des connaissances en arts plastiques apportent un plus.

Webdesigner
Un webdesigner conçoit l’identité visuelle des sites internet. Sous la direction du webmaster, ce professionnel de l’internet définit une charte graphique, crée des boutons, des pictogrammes ou des bannières. Il doit cependant maîtriser parfaitement le développement dans le domaine du web, les outils de programmation et les logiciels spécifiques (HTML, Flash, Java, Dreamweaver, ou encore Photoshop). Responsable du confort de navigation, il doit déterminer l’ergonomie du site et bannir les solutions impliquant des temps de chargement trop longs se soldant par la fuite des internautes…
C’est une fonction que l’on exerce souvent au sein d’une équipe qui comprend des infographistes et d’autres informaticiens, ce qui implique de bonnes qualités relationnelles. La curiosité et la capacité à s’auto-former à de nouveaux outils sont aussi indispensables dans un univers en perpétuelle évolution.
Il faut au minimum un diplôme Bac+2. En règle générale, les entreprises recrutent des BTS ou des DUT en informatique ayant suivi une formation complémentaire en graphisme.

Analyste programmeur
Il met au point ou améliore les systèmes et les applications utilisés dans l’entreprise sous la direction d’un chef de projet. Dans un premier temps, il analyse donc les besoins de l’entreprise. Pour cela, il doit bien comprendre les besoins des futurs utilisateurs du programme, leurs obligations et leurs contraintes. C’est un métier très riche, puisqu’un analyste-programmeur peut être amené à travailler sur des projets très différents les uns des autres.
De formation Bac +2, ou Bac +4 pour des projets plus complexes, il doit avoir le goût du travail en équipe, de l’imagination, de bonnes capacités d’adaptation et un grand sens de l’écoute pour bien comprendre les demandes des utilisateurs.

Ingénierie

Ingénieur en télécommunications
Il exerce notamment son activité dans les industries de construction de matériels. Il participe à la conception ou à la mise en fabrication de téléphones portables, de centraux téléphoniques, d’équipements télématiques…
Dans les sociétés de service en ingénierie informatique, il a un rôle de conseil et crée l’architecture des systèmes de communication.
Les perspectives de promotion d’un ingénieur varient en fonction de ses qualités personnelles, ainsi que du type d’entreprise dans laquelle il travaille.

Ingénieur en recherche et développement
Il est polyvalent dans la majorité des industries. Il est chargé de trouver de nouveaux produits : nouvelle formulation, nouveaux modes de conditionnement et d’emballage, nouveaux procédés de fabrication, nouvelles technologies. Responsable des projets de recherche, depuis la pré-étude jusqu’à l’élaboration des modalités industrielles, l’ingénieur est en relation permanente et directe avec les fournisseurs de matières premières, le service marketing et le service production.
La fonction recherche et développement est très souvent associée à la fonction qualité. Celle-ci est atteinte lorsque le produit créé correspond aux besoins exprimés ou latents du client.

Support
Responsable logistique
Il exerce des fonctions d’encadrement et de coordination de différentes fonctions dans l’entreprise, notamment :
– le responsable d’entrepôt qui supervise la réception des produits, organise la mise en magasin, dresse les inventaires ;
– le responsable achat qui supervise les équipes d’acheteurs. Il doit suivre l’évolution des matières premières, prospecter les marchés et élaborer la stratégie d’approvisionnement du groupe ;
– le responsable expéditions-transports qui a pour mission d’organiser et de gérer les transports de l’entreprise, qu’il s’agisse du mouvement entre les différents centres de production ou de livraisons aux clients ;
– le responsable planification – ordonnancement qui définit périodiquement les programmes de production des différents ateliers de l’entreprise.
Le directeur de la logistique, quant à lui, a pour rôle de coordonner les autres services de l’entreprise : service comptabilité, service achat…

Achats
L’acheteur est un professionnel de la distribution. Il est responsable de l’approvisionnement en marchandises. Il prospecte les marchés, choisit les produits et négocie les tarifs en fonction des besoins qualitatifs et quantitatifs de l’entreprise. Cette opération s’effectue soit directement auprès des fabricants, soit par l’intermédiaire de grossistes. On distingue deux fonctions différentes : l’acheteur en centrale d’achat et l’acheteur international.
Outre les titulaires de BTS et DUT commerce avec expérience dans le domaine, les diplômés Bac + 4 et plus des écoles de gestion et de commerce sont recherchés dans ce domaine.

Développement durable
Responsable environnement, juriste en droit de l’environnement, responsable hygiène et propreté, conseiller en développement durable, responsable d’exploitation de sites de traitement, gestion de projet d’assainissement…, les métiers liés à l’environnement sont variés. Ils se développent dans la foulée des différentes problématiques liées à la protection et à la gestion des ressources naturelles, à la prévention et au traitement des pollutions et des risques, à l’aménagement et au cadre de vie…

Généralement, ce sont les filières d’ingénierie qui mènent à ces métiers (ingénieur généraliste ou spécialité environnement). Ce sont des métiers qui demande des connaissances techniques sur le secteur d’activité considéré, des connaissances spécifiques en hygiène, sécurité, environnement et législation, un don de persuasion pour faire accepter les changements jugés nécessaires, un sens de l’écoute développé, une grande rigueur en matière de suivi des normes et de la réglementation.