Que faire des empêcheurs de tourner en rond !

Nous sommes une équipe d’une quarantaine de personnes et notre business, malgré la crise, s’en sort plutôt bien. Il y a un bon esprit et tout le monde est motivé pour gagner des parts de marché. Mais nous avons 3 personnes qui entachent ce tableau idyllique. Ces personnes Å“uvrent vraiment à  contre-courant, elles véhiculent des rumeurs, sont très négatives à  l’égard de l’entreprise et de mes décisions… Parmi elles se trouve un des plus anciens de la boîte qui nous a vraiment aidés au début mais qui est doté d’un très fort caractère ! Le problème a pris de l’ampleur notamment avec l’arrivée imminente et massive de nouvelles recrues, et ce, afin d’accompagner le développement de mon entreprise. Depuis, ces 3 personnes ne cessent de ralentir nos plans d’actions et sèment la zizanie au sein de l’équipe.

Chaque entreprise a son lot «d’Iznogood», et je me demande souvent ce qui se passerait si nous réunissions tous ces Iznogood dans une seule et même structure : est-ce que les négatifs «fabriquent» du positif ? Y aurait-il une «guerre des Iznogood» et si oui qui gagnerait ?
Plus sérieusement, vous avez à gérer une situation assez simple pour peu que VOUS ne la compliquiez pas à votre niveau et que vous sachiez garder en tête ce qui est véritablement important, c’est-à-dire l’intérêt commun !
Je suis toujours très étonnée de voir combien certaines entreprises développent des trésors de créativité pour gérer deux ou trois personnes réfractaires ! Agir de la sorte c’est perdre de vue que l’entreprise doit être gérée en prenant en compte l’ensemble du personnel et surtout en gardant à l’esprit notre vision.
Aussi, cessez de placer le centre de gravité (dans les deux sens) autour de ces 3 personnes et attachez-vous à agir et réagir pour TOUTE votre entreprise.

Conversation directe et Principe 26

Passer des messages ne sert à rien avec ce type de personnes. Car n’oublions pas qu’elles sont dans la majorité des cas des expertes en manipulation et ne feront rien pour comprendre vos sous-entendus. Aussi, soyez direct, recevez-les une par une et indiquez clairement que vous avez compris leur position et qu’elle ne saurait être tolérée au sein de votre entreprise. Vous aurez à faire preuve de beaucoup de talents oratoires car elles nieront très certainement vos accusations. Aussi, attendez d’être le témoin direct de certains de leurs comportements négatifs pour réagir. Vous pourrez ainsi argumenter beaucoup plus aisément et gagnerez un temps précieux.
Dans le cas – très peu probable – où ces personnes se décideraient à revenir à de meilleurs sentiments et attitudes, alors, il ne vous restera plus qu’à appliquer notre cher principe Dale Carnegie® 26 : «laissez votre interlocuteur sauver la face». En effet, si elles décidaient de revenir à de meilleures intentions, il ne servirait à rien de ressasser le passé et de soulever en permanence vos griefs à leur égard. Toute personne a le droit de se tromper et c’est tout à son honneur de le reconnaître franchement ou par ses actes !

Le syndrome du pionnier

Toute entreprise possède «des pionniers», des personnes qui ont accepté le challenge d’intégrer une structure en construction et qui ont donné beaucoup de leur personne pour atteindre les sommets ! Tous ces pionniers ne deviennent pas des résistants au changement et c’est tant mieux ! Mais la probabilité d’en trouver au sein de cette population est plus importante. Maintenant, il s’agit d’observer comment les managers réagissent face à cette situation. Très gênés, ils sont en général très peu directs et ont peur de réagir ! Peur pour plusieurs raisons : par respect pour l’ancienneté, par crainte qu’elles ne partent, emportant avec elles une mémoire introuvable dans aucun disque dur mais aussi car ce serait une rupture avec une époque riche en souvenirs forts !  Pionnier ou pas, il s’agit pour vous de prendre en main cette situation avant qu’elle ne vous dépasse. Alors soyez équitable et courageux et traitez chaque membre de votre équipe sur un pied d’égalité car il ne s’agit plus du passé de votre entreprise mais bien de son futur.
A vous de jouer !