Quand le télétravail envahit la sphère privée

• Si le télétravail s’est imposé par la force des choses, il est parfois difficile de distinguer entre travail et vie privée.
• Dans certains cas, il a pu créer de la détresse chez certaines personnes.

Aujourd’hui, bon nombre d’entreprises et de salariés ne jurent que par le télétravail. Si aujourd’hui, il s’est imposé par la force des choses, notons qu’il répond bien à l’objectif d’améliorer la qualité de vie au travail : passer moins de temps dans les transports, les heures de sommeil gagnées le matin, la possibilité de déjeuner en famille et également la concentration accrue qu’il permet.
Tous ces avantages sont évidemment valables pour quelques journées de télétravail par semaine ou pour des personnes ayant souhaité le travail à distance à 100%. Ceci dit, pour certains, la donne est légèrement différente et il apparaît aujourd’hui que la difficulté à finir sa journée de travail pour se consacrer à sa vie privée est bien réelle.
Une étude de la Harvard Business School et de la New York University a mis en avant le fait que de nombreux professionnels avaient du mal à se déconnecter à la fin de leur journée et effectuaient 48 minutes de travail supplémentaire par jour, soit plus de 4 heures hebdomadaires.
Hassan, ingénieur informaticien chez un éditeur informatique, est de ceux qui ont vu leur vie basculer à cause d’une surdose de télétravail. «A force de multiplier les visio-réunions pendant la journée, mon travail ne débute qu’en fin de journée. Parfois, je passe des nuits blanches à faire avancer mes dossiers. J’accuse le coup parfois pour rétablir l’équilibre», se plaint-il.
Pour Meriem Benjelloun, psychologue, «il est difficile à séparer les temps et espaces de vie, échanges compliqués et tensions entre collaborateurs, difficultés techniques, charge de travail accrue, addiction au travail, difficultés d’organisation… Le télétravail a pu créer de la «détresse» chez certaines personnes comme la dépression ou l’épuisement», précise t-elle.
D’ailleurs, certaines études évoquent le risque d’incertitude et la crainte de perdre leur emploi ou encore le sentiment d’échec ou de contre-performance liée au télétravail. Certains télétravailleurs voient le télétravail comme «une contrainte en tant que telle».
L’enquête du cabinet LMS effectuée pendant le confinement de l’année 2020 montre d’ailleurs que 3 personnes sur 4 considèrent que le télétravail a impacté leurs habitudes personnelles.

Faire d’autres activités pour se déconnecter du télétravail
La frontière entre temps personnel et temps réservé au travail est devenue moins étanche, impactant ainsi les habitudes personnelles des télétravailleurs. En effet, 60% des répondants déplorent un impact conséquent du télétravail sur leur temps personnel. De même que 9 personnes sur 10 considèrent que l’espace dédié au travail comme crucial.
Pour la psychologue, il est important de bien distinguer entre travail et vie privée. «Parfois, exercer d’autres activités comme le sport permet de mettre un terme à sa journée de travail. En la matérialisant dans son planning quotidien ou hebdomadaire, il est plus facile de se fixer un cadre».
Pour les entreprises, la question est toute autre. Le recours au télétravail, au-delà du contexte sanitaire et de manière durable, interpelle les décideurs et professionnels RH sur plusieurs volets dont celui du managérial.
Dans beaucoup de cas, il s’agira de définir de nouveaux repères de ce mode de fonctionnement. Les managers s’efforceront d’apporter et rapidement des réponses à des questionnements clés : Quelles approches de mobilisation des troupes, de fixation des objectifs et des priorités, d’animation des équipes et de reconnaissance de la performance ? Comment maintenir une certaine équité entre les populations en télétravail et celles qui ne peuvent pas le pratiquer ?
Lorsque chacun travaille à distance, le risque est de perdre en cohésion. C’est particulièrement le cas pour les collaborateurs en télétravail qui peuvent s’éloigner du reste de leur équipe. Tout l’enjeu est donc de faire que l’entreprise soit un espace de sociabilité et d’inviter les collaborateurs à s’y retrouver régulièrement.