Projet Voltaire, l’outil qui vous aide à  perfectionner vos écrits professionnels

80% des recruteurs sont sensibles aux erreurs de langue sur les CV et lettres de motivation. L’outil analyse vos lacunes et propose un parcours de formation optimal.

Qui n’est pas sensible aux fautes d’orthographe ? De nos jours, avec l’usage croissant de l’e-mail et autres SMS au détriment du courrier, la majorité des écrits de l’entreprise est diffusée sans bénéficier du regard vigilant d’une secrétaire ni d’une relecture attentive.

«Parce que 80% des recruteurs sont sensibles aux erreurs de langue sur les CV et lettres de motivation, une faute d’orthographe sur un écrit professionnel peut toucher l’image d’une personne ou d’une entreprise», précise Moulay Zine El Oudghiri, DG du cabinet Saccom, spécialisé en orientation.

A ce titre, il commercialise depuis peu le «projet Voltaire», une plate-forme de perfectionnement de l’écrit en langue française qui s’adresse aussi bien aux universités/écoles, entreprises qu’aux particuliers.

Chaque participant peut avancer à son rythme

Grâce à une identification, toute personne peut se connecter sur le site «projet voltaire.fr» où elle peut au fur et à mesure tester ses connaissances et acquérir une méthode de mémorisation ludique et efficace. «L’outil peut analyser vos lacunes (et votre rythme d’acquisition) et vous propose un parcours de formation optimal. Ce n’est pas un programme standard d’une durée figée, mais un outil totalement personnalisé», poursuit-il.

Le bénéficiaire commence son parcours par un test de positionnement complet qui donne une image de son niveau initial et diagnostique ses difficultés à l’écrit. Puis il accède à son espace de remise à niveau personnalisé, décomposé en 7 niveaux classés dans un ordre croissant de difficultés, plus un niveau de révision complète. Il peut alors avancer à son rythme, sans limitation, depuis n’importe quel ordinateur connecté à internet, tablette ou smartphone. Un suivi instantané de sa progression lui est donné ou à son responsable de formation ; courbes de progression et statistiques d’utilisation, listes des règles maîtrisées et les autres restant à maîtriser.Une évaluation en fin de formation permet in fine de valider les acquis de l’apprenti.