Projet professionnel : Avis de Karim El Ibrahimi, DG du cabinet RMS

les missions attribuées au tuteur peuvent être nombreuses. Il s’agit d’accompagner les personnes dans l’élaboration et la mise en œuvre de leur projet professionnel, contribuer à l’acquisition de connaissances…

Karim-El-IbrahimiJ’ai commencé à pratiquer le tutorat de manière spontanée. Depuis quelques mois, je parraine des jeunes, qu’ils soient en situation de recherche d’emploi ou en phase de changement de carrière.

Généralement, la période d’accompagnement dure entre un et deux mois en fonction des problématiques des candidats. Pour ceux qui sont en recherche d’emploi, je me focalise généralement avec eux sur la manière d’aborder le marché du travail, la préparation des entretiens et des CV. En revanche, la tâche est plus ardue quand il s’agit de repositionnement de carrière. La plupart des cas, les individus ont besoin de temps dans leur transition, surtout ceux qui veulent passer du salariat à l’entreprenariat. Et mon action se focalise principalement sur les croyances des individus.

Cette démarche est bénéfique dans les deux sens. Pour moi, c’est un enrichissement personnel.

En tant que tuteur, je joue le rôle d’interface et j’accompagne le ou les candidats dans leur progression. C’est aussi leur transmettre les valeurs, les orienter, les informer et les conseiller pour leur adaptation rapide.

Pour eux, c’est une démarche qui renforce leur confiance en soi. Car très souvent, c’est une perte de confiance qui fait qu’ils sont dans une phase de désorientation et de repli sur soi. La faiblesse du réseautage constitue également une autre entrave à leur développement.

D’autre part, l’entreprise y gagne aussi quand elle met en place ce genre de démarche, surtout si elle la pratique en interne. C’est un moyen d’intégrer, de conserver et de réutiliser le savoir et de le mettre à la disposition de tous. C’est en ce sens un véritable atout pour relever le défi de la compétitivité et de l’efficacité.

En tout cas, il réduit les risques d’abandon ou de mauvais départ pour les nouveaux dans l’entreprise. C’est le fait de garantir une bonne intégration des nouveaux salariés et en renforcer la motivation et l’estime des anciens tout en créant une relation de confiance entre anciens et nouveaux !

De ce fait, les missions attribuées au tuteur peuvent être nombreuses. Il s’agit d’accompagner les personnes dans l’élaboration et la mise en œuvre de leur projet professionnel et contribuer à l’acquisition de connaissances, de compétences et d’aptitudes professionnelles par les individus concernés, participer à l’évaluation des qualifications acquises dans le cadre de la période de professionnalisation… n