Process Communication Model : Avis de Abdelghani Ahmadane, Directeur d’exploitation au sein de Pyramid Plus, entreprise de prestation de services RH

J’étais surpris de savoir que 93% de ce que nous retenons d’un message vient des signaux non verbaux (voix, ton, attitudes, gestes, expressions du visage…) et seulement 7% provient des mots. Je commence donc à éprouver l’intérêt à connaitre les codes et les signaux émis par autrui, mais aussi par moi-même.

Abdelghani-AhmadaneJ’ai fait ma première rencontre avec la PCM à travers des articles et des lectures, cela a titillé ma curiosité de manager et m’a donné envie de comprendre ce modèle que j’ai trouvé nuancé, profond d’un point de vue conceptuel et pratique d’un point de vue opérationnel.

Manager, à la tête d’une structure d’externalisation de services RH, j’avais besoin d’outils de communication permettant de créer un climat favorable à la création de valeur interne (production de valeurs relationnelles) et à l’atteinte d’objectifs (production de valeurs techniques). La PCM répond parfaitement à ce besoin.

J’avais opté pour le stage d’initiation qui se déroule en trois journées. Au fil de la formation, nous avons découvert justement les différents paramètres qui nous ont permis d’évaluer notre profil. Chacun de nous est un mix de 6 types de personnalités clairement identifiés.

Nous avons un type de personnalité de base, acquis pour la vie et des caractéristiques de chacun des autres types de personnalité. Au cours de notre vie, nous pouvons changer de motivation (appelé la phase) montrant alors un autre type de personnalité que celui de notre nature.

C’est la philosophie de la démarche qui nécessite un changement de phase en fonction de notre interlocuteur.

Dans les moments de stress et selon son intensité, nous montrerons les comportements négatifs associés soit à notre base, soit à notre phase actuelle. A travers ces 3 jours d’initiation, chacun peut ainsi identifier le scénario de stress qui lui est propre et utiliser les techniques pertinentes pour sortir de celui-ci.

A l’issue de ce stage, je peux dire que la PCM n’est pas qu’un outil de communication, c’est aussi un modèle de découverte et de compréhension de soi et des autres. Cette compréhension donne des clés pour développer des stratégies de communication adaptées, réagir de manière appropriée aux sollicitations de son entourage, construire des relations constructives et efficaces.

J’étais surpris de savoir que 93% de ce que nous retenons d’un message vient des signaux non verbaux (voix, ton, attitudes, gestes, expressions du visage) et seulement 7% provient des mots. Je commence donc à éprouver l’intérêt à connaître les codes et les signaux émis par autrui, mais aussi par moi-même. La PCM sert tout simplement à entrer en communication avec autrui en se mettant en phase non seulement avec ce qu’il dit, mais aussi avec ce qu’il ressent et ce qu’il croit.

Grand moment de révélation pendant ce stage à travers cette phrase, qui est aussi un des piliers de la PCM : «La manière de dire les choses a autant, et parfois, plus d’importance que ce qui est dit». Depuis, je m’attarde davantage sur comment dire que sur quoi dire… n