Pression au travail : Avis de Mohamed Berhili, DG du groupe Hapimag

« Il ne faut pas prendre les choses à  cÅ“ur quand on est sous tension »

Personne, à mon avis, ne peut prétendre pouvoir travailler sans pression. Ne serait-ce que parce que la pression englobe une limitation temporelle à des objectifs à atteindre.

Est-ce que j’ai besoin de pression pour être efficace ? Sans doute oui, mais il y a deux types de pression. Celle que l’on crée soi-même en s’imposant un rythme de travail soutenu, en s’imposant de plancher sur un objectif aujourd’hui et pas demain, en voulant donner l’exemple… Mais cette pression a ses failles car j’ai, comme tout le monde je suppose, une propension naturelle à m’y mettre quand je suis serré par les délais. C’est une mauvaise chose car on peut alors bâcler un travail.

Personnellement, j’ai le soutien des collaborateurs et même de la hiérarchie de la maison mère quand je sens la tension monter. Comment s’en sortir ? Je pense qu’il ne faut pas prendre les choses à cœur et prendre la pression comme une agression personnelle.
Un autre remède est de rassurer les collaborateurs en assurant une écoute permanente.

D’autre part, il faut souligner que dans notre domaine qui est le tourisme, la pression est omniprésente. Nous savons tous que le tourisme connaît fréquemment des fluctuations et, par conséquent, il faut booster constamment les équipes pour ne pas perdre de vue les objectifs assignés au départ. Malheureusement, certains managers d’établissements hôteliers usent de tous les moyens de pression pour tirer le maximum des effectifs, et ces moyens peuvent être variés, allant de l’exigence sur le rendement du chiffre d’affaires, le rendement sur la qualité ou la quantité des services… En définitive, cette pression peut être néfaste si elle est mal gérée.

En un mot, il faut d’abord que les objectifs soient ambitieux et réalistes. Mais l’élément déterminant reste le coaching des collaborateurs. Il faut aussi avoir le courage de frapper à la porte du supérieur si on sent que la situation nous échappe ou qu’on n’a pas les moyens de les atteindre. Le management par objectifs est d’abord un travail d’équipe. Et il existe des outils pour cela.

Cela commence d’abord par des entretiens de fixation d’objectifs. Souvent, ils sont faits lors des entretiens annuels. Les tableaux de bord, les reportings sont à même d’aider les personnes à contrôler les différentes étapes et faire le suivi des réalisations. Bien évidemment, les situations de réajustement sont également mis en place en cas de changement inopiné.