Prendre et tenir les bonnes résolutions de la nouvelle année

Chaque année je me fixe des objectifs et je me rends compte que finalement je n’en ai tenu presque aucun. Je me demande si ce sont les objectifs qui sont mal fixés ou tout simplement un manque de volonté de ma part.
Pourtant, je suis ambitieux, je travaille dur et je réussis assez bien dans mon job, mais au final c’est le résultat qui compte, n’est-ce pas ? Que me conseillez-vous ?

D.O. – Casablanca

C’’est vrai que la nouvelle année est toujours propice à la prise de «bonnes résolutions», mais elles ne doivent pas se transformer en source de frustrations. Au contraire, elles doivent être un moteur pour nous faire avancer !

Point trop n’en faut

Savez-vous quelle est la première cause de procrastination chez les perfectionnistes/ambitieux comme vous? Trop d’objectifs trop élevés! En effet, comme vous souhaitez faire les choses parfaitement (et même plus si possible) vous vous fixez des objectifs trop ambitieux et/ou trop nombreux. Mais comme la vie est faite d’aléas et que vous ne pouvez pas tout faire convenablement, eh bien, vous ne faites rien ! Et plus vous ne faites rien, plus vous êtes paralysé par l’ampleur de ces objectifs à atteindre sans oublier que vous finissez par croire à toutes les «fausses» excuses pour justifier cette procrastination mais tout en développant un sentiment de mauvaise conscience qui peut être à la longue très handicapant… Alors, soyez mesuré, fixez-vous 2 ou 3 objectifs pour l’année car, en procédant de la sorte, le pire qui peut vous arriver c’est d’avoir encore le temps d’en réaliser d’autres! Et puis, ainsi, le sentiment d’accomplissement que vous procureront ces réussites vous boostera encore plus pour aller plus loin !

Quel est votre slogan 2014 ?

Maintenant, il s’agit de vous fixer les BONS objectifs. Pour cela il vous faut prendre le temps de bien réfléchir à votre vision, ce que vous voulez atteindre/vivre dans les prochaines années. Puis, sélectionnez les objectifs qui vous rapprocheront le plus de votre vision.

Ainsi, si, par exemple, vous souhaitez obtenir une promotion dans les 18 mois, examinez la fiche de poste de ce nouveau job, voyez ce que vous possédez déjà comme compétences et ce qui vous manque. Et agissez pour combler le gap !

N’oubliez pas : on ne travaille bien qu’avec passion, et donc en ayant un objectif qui nous tient réellement à cœur alors soyez clairvoyant dans vos choix ! Enfin, petite astuce: imaginons que vos trois objectifs pour 2014 soient : «maîtriser parfaitement l’anglais, améliorer mon réseau interne et canaliser mes émotions», eh bien, créez un «slogan»qui les résumera et utilisez-le comme fond d’écran, pour cet exemple cela pourrait donner : «2015 = English-Emotion-Networking»
Et n’oubliez pas de vous accorder une belle récompense une fois ces objectifs atteints : pourquoi pas un beau voyage en famille ?

Et votre vie personnelle ?

Avoir des objectifs professionnels est nécessaire mais ce n’est pas suffisant. Vous devez aussi penser à votre vie privée. Car il y a de nombreux ponts entre ces deux aspects de notre vie. Et pour cela, je vous suggère une méthode «originale»: Demandez à vos proches de vous évaluer sur vos différents «domaines de compétences personnels». Ainsi, êtes-vous assez disponible, à l’écoute? Prenez-vous suffisamment soin de vous ? Amusez-vous en famille à dresser les compétences clés avec les indicateurs, et écoutez le feed-back sincère des gens qui vous aiment. Vous serez sans doute surpris par leur clairvoyance mais aussi pas les effets bénéfiques de ce dialogue constructif !
Alors, quel objectif perso allez-vous vous fixer pour 2014? Petite suggestion de Dale Carnegie : «Créez du bonheur autour de vous !».