Pour une entreprise s’intéressant à  une clientèle jeune, Facebook permet de toucher le cÅ“ur de cible

Le networking devient de plus en plus une obligation pour communiquer et augmenter sa visibilité.

La Vie éco : Jeunes, moins jeunes et même des entreprises, Facebook a séduit une large population. Est-ce un réel vecteur d’image pour l’entreprise ?

Il est vrai que le succès de Facebook donne l’impression d’un effet de mode, mais je crois que, pour une entreprise, le choix d’y être présent peut apporter une valeur ajoutée, si, toutefois, ce choix est bien étudié et fondé. Ceci dépend bien évidemment de ses intérêts et de ses partenaires dans un champ de 360°.
Certes, l’image pour l’entreprise passe via sa notoriété, mais elle doit être canalisée via le support le plus approprié par rapport à ses partenaires et son environnement.

Quelles sont les bonnes raisons pour qu’une entreprise figure sur ce média ?

Facebook est un moyen de communication et de networking. C’est plus qu’un simple outil de communication. C’est un espace d’échange et de rencontre. Ceci peut profiter aux individus comme aux entreprises.
Les entreprises peuvent figurer sur Facebook afin d’augmenter leur visibilité. C’est une excellente publicité vu le nombre important d’utilisateurs de Facebook. Le principe de «Pas vu, pas connu» est très valable pour certaines entreprises. L’importance augmente surtout pour les entreprises portant un intérêt particulier à la population jeune comme clients potentiels. D’autres entreprises peuvent également aspirer à créer un espace de rencontres avec leurs propres employés via Facebook ce qui contribue à instaurer un climat de plus grande transparence. Ainsi, une culture de speak-up peut être instaurée plus facilement.

Présente-t-il des risques pour l’entreprise ?

Le risque positif y est aussi bien que le risque négatif.  Pour le deuxième type de risques, il y a lieu de citer les écueils suivants : la création de regroupements anti entreprise, être insulté par ses propres employés sur Facebook, le fait d’avoir une activité chronophage si l’accès est ouvert via internet pendant les heures de travail pour les employés…  

Que faut-il mettre sur une page Facebook ?

Il est difficile de se prononcer d’une manière générale et généraliste à ce propos. Il me semble que pour une entreprise, elle peut afficher sa raison d’être, missions, activités, produits et/ou services, partenaires, projets… La règle du dit et du non-dit doit être soigneusement appliquée.

On l’utilise également pour recruter. A votre avis, est-ce une bonne chose ?

Ceci dépend des profils recherchés. Le shopping des talents peut se faire là ou les gens existent. Ça dépend aussi de la concentration quantitative, et surtout qualitative, des compétences recherchées. La guerre des talents impose une diversification des canaux de communication et de mise en relation avec les candidats potentiels au niveau du marché d’emploi.

Comment peut-on exploiter les retours de ce réseau social ?

Les retours de ce réseau social sont nombreux : augmenter sa notoriété et visibilité, tisser des passerelles de communication internes et externes, se rendre visible pour trouver des partenaires potentiels, trouver des talents dans le cadre du sourcing RH, en faire une approche de marketing RH auprès de certaines catégories (âge, tranches socioprofessionnelles…).
Le networking devient de plus en plus une obligation pour communiquer et augmenter sa visibilité. Il s’agit parfois de choisir entre être in ou out.

 

A lire aussi :

Rejoignez-moi sur Facebook

Facebook, très utile pour le marketing mais aussi pour faire des recrutements