Pas la même notion du temps : ça me stresse

Je pense vraiment que certains de mes collaborateurs ne doivent pas avoir la même façon de lire leurs montres que moi. Rien n’est vraiment urgent pour eux, ils oublient la moitié du travail et l’autre moitié est livrée avec des retards qui m’empêchent de dormir la nuit. Il me semble que tout de même ils devraient faire preuve d’un minimum de conscience professionnelle. Comment peuvent-ils agir de la sorte ? J’ai eu beau les sensibiliser au respect des délais, rien n’y fait, j’ai l’impression d’être dans un bateau où les autres rament dans le sens contraire : je m’épuise !

Que me conseillez-vous ?

K.P. – Rabat

Notre job de manager consiste à donner le rythme à une équipe. En effet, c’est au manager de donner les impulsions nécessaires pour dégager une harmonie en rythme avec la stratégie et les résultats attendus de l’entreprise. Lorsque c’est la cacophonie qui règne, stress et insomnie guettent le manager qui commence lui-même à être démotivé.

Enoncer les règles du jeu

Des solutions existent, elles ne marchent pas à tous les coups, mais elles peuvent vous aider à redresser la barre…
Vos règles du jeu sont claires… à vos yeux ! Mais êtes-vous certain que cela soit le cas pour votre équipe ? J’en doute. Vous êtes sûrement tombé dans le piège «des évidences», vous pensez que ce qui est évident pour vous l’est automatiquement pour votre équipe. «Moi je ne quitterai jamais le bureau à 17h si je n’ai pas bouclé ce que mon boss attend de moi» : et c’est là où les problèmes commencent. Aussi, pour que tout le monde puisse vivre en bonne intelligence (et efficience) dans l’état de société de M. Hobbes, il est nécessaire de mettre en place des règles du jeu.  Alors à vous d’édicter les règles de conduite en termes de livrables, de délais mais aussi et surtout d’organisation et de suivi.

Sanctionner

L’impunité est le terreau le plus efficace à la médiocrité. En effet, si lorsque je ne remets pas ce qui est attendu de moi je ne suis pas sanctionné, alors le signal est clair : pas de problème. Au pire, j’aurai plus de temps pour le faire et, au mieux, c’est mon chef qui le fera pour moi pendant que je passerai le week-end à la plage…
Aussi, dites les choses telles qu’elles sont, et ce, sans attendre. C’est en effet à vous en tant que manager de redresser la barre pendant qu’il est encore temps. «Je n’osais pas vraiment dire que je n’étais  pas satisfait de la performance de mon équipe qui semblait être là pour faire ses heures et rentrer au plus tôt chez elle. Je voulais qu’elle le comprenne par elle-même, aussi je multipliais les messages indirects et n’étais pas vraiment honnête lors des évaluations annuelles, pensant qu’elle finirait par comprendre et que cette méthode était la meilleure pour ne blesser personne. C’était une erreur, car je me suis aperçu qu’elle ne voulait pas comprendre et était ravie de cette situation. Aussi, un jour, à bout de force (et après de nombreuses journées de 15h), j’ai craqué et j’ai remis ma démission au DG. Celui-ci l’a refusée lorsque je lui en ai donné la raison et m’a conseillé de reprendre les choses en main en affirmant mon autorité clairement sans attendre d’être deviné et en rappelant que les évaluations annuelles étaient étroitement corrélées à la performance de la personne. Depuis, les choses vont mieux».

Compétences

Dans votre cas -et outre le problème de conscience professionnelle- il peut aussi s’agir de compétences. En effet, il se peut que votre équipe ne «performe» pas parce qu’elle n’en est tout simplement pas capable. Alors avant de parler de Monsieur Peter, vérifiez que vous avez des potentiels à développer et faites-le ! Pour cela utilisez tous les outils à votre disposition : partage d’expertise entre collègues, coaching de votre part, formation…Ne ménagez pas vos efforts pour développer la performance de votre équipe. ! Et ce n’est que lorsque vous serez convaincu d’avoir tout tenté que vous pourrez commencer à réfléchir à vous séparer de ceux qui n’auront pas enregistré les résultats attendus. Dans tous les cas sachez que la notion de vitesse est primordiale dans votre situation. Agissez et agissez vite…

A vous de jouer !