OpenOffice : l’alternative gratuite de la suite Office de Microsoft

Facile à  utiliser, OpenOffice fonctionne avec Windows, Linux et Mac OS. Il est compatible avec Office de Microsoft et offre le même contenu.

Voilà un concurrent que Microsoft devrait prendre au sérieux. En plus d’être gratuit, OpenOffice reprend toutes les fonctionnalités de la suite Office et est compatible avec elle.
A l’achat d’un ordinateur, on paie également (qu’on le veuille ou non !) le prix d’une licence pour MS Office (Word, Excel, PowerPoint, etc.) et une licence pour Windows. Pourtant, l’acheteur devrait pouvoir choisir son système d’exploitation et sa suite bureautique, d’autant plus qu’il existe d’autres logiciels aussi performants, payants ou non, dont nous ignorons jusqu’à l’existence !

Libre et gratuit, OpenOffice est une très bonne alternative à la solution payante Office de Microsoft, d’où sa large utilisation dans de nombreux pays au sein des administrations, dans l’enseignement, les associations et parmi les professionnels.

Facile à utiliser, il fonctionne avec Windows, Linux et Mac OS. En outre, il est compatible avec Office de Microsoft et offre le même contenu.
Si vous êtes déjà un habitué de MS Office, vous n’aurez aucune difficulté à maîtriser l’environnement OpenOffice comme en témoigne Omar El Hayani, ingénieur d’Etat en génie informatique. «C’était en quelque sorte, explique-t-il, une migration “forcée”, car c’était la seule vraie suite bureautique disponible sous Linux. Mais je me suis très vite adapté à l’interface d’OpenOffice, dans la mesure où elle est très ressemblante à celle de Microsoft Office».

Writer, Calc et Impress, de sérieux rivaux de Word, Excel et PowerPoint

Writer est l’équivalent de Word. Il dispose des fonctions communes de traitement de texte (format, style, polices, taille…), des options de dessins, des tableaux et des graphiques, un vérificateur d’orthographe, des fonctions classiques : rechercher, remplacer ; couper, copier, coller…

Equivalent d’Excel, Calc sert pour le classement des données. On arrive facilement à repérer les différentes fonctions pour créer un tableau, trier, additionner… ou encore formater les données en fonction de besoins spécifiques.

Enfin, Impress offre une alternative pour PowerPoint. Il permet de créer des présentations et de réaliser leur mise en page grâce à deux menus, de gauche et de droite. Cependant, pour des présentations très élaborées, il se montre un peu limité.

DicOOo, dictionnaire complet pour Writer, Fooox, moteur de recherche de documents, sont deux utilitaires parmi tant d’autres faciles à intégrer à OpenOffice et disponibles sur des sites prônant les logiciels libres.

Le grand atout d’OpenOffice, c’est qu’il permet, non seulement de convertir tous les anciens documents vers OpenOffice mais également de lire, créer et éditer ceux aux formats Word, Excel et PowerPoint. Cela résout le problème de compatibilité lors d’échanges de documents avec des utilisateurs d’Office.

En revanche, les fichiers OpenOffice peuvent être exportés sous forme de PDF. Ce sont ces fonctionnalités qui sont particulièrement appréciées par M. El Hayani qui précise qu’il a également «apprécié l’export intégré vers le format PDF et la possibilité de récupérer des documents après un problème, fonction qui n’est apparue que récemment sur MS Office».

Disponible dans de nombreuses langues dont le français et l’arabe, la suite OpenOffice peut être téléchargée gratuitement à partir du site officiel (www.openoffice.org) ou de n’importe quel autre site spécialisé.