On me reproche d’être ambitieux !

Rentré de l’étranger après de très bonnes études, je pense que mon séjour justement a été trop long car j’ai l’impression qu’il existe un décalage entre moi et mes nouveaux collègues au travail qui me trouvent trop ambitieux ! Ainsi, pour eux, faire des heures sup, apporter des suggestions et chercher à  dépasser les attentes de mes clients et managers est une hérésie ! Ils ne cessent de me dire que tout cela ne sert à  rien puisqu’à  la fin du mois mon salaire sera toujours le même.
Je sais bien qu’ils ont tort mais je commence à  souffrir de cet environnement hostile car je vois bien que je dérange…
Que me conseillez-vous ?

K.E.
RABAT

Certes, les réactions que vous rencontrez peuvent s’expliquer par le fait que vous avez séjourné à l’étranger mais pas seulement. Dans le métier que j’ai le plaisir d’exercer, nous rencontrons tous les jours des Marocains et des Marocaines pleines d’énergie, d’un désir ardent de bien faire, d’une démarche performante qui, comme vous, sont ambitieux.

L’ambition est une qualité et non un défaut

En quoi le fait de vouloir évoluer dans sa vie, de déployer des efforts au quotidien et de se dépasser et de verbaliser tout cela serait rédhibitoire ? Malheureusement, face à des personnes qui ont peut-être baissé les bras, qui pensent que cela «n’arrivent qu’aux autres», que pour y arriver il «faut être pistonné» il est parfois très dérangeant d’avoir en face une personne qui ne fait que mettre en exergue sa «paralysie».
Aussi, ne vous séparez jamais de cette belle ambition qui vous permet chaque jour d’aller plus loin et plus vite !

Ne cherchez pas à les changer tous

Inutile de chercher à fédérer vos collègues résistants à votre cause. Démontrez-leur du respect pour leur expérience notamment mais ne vous épuisez pas, surtout lorsqu’il s’agit de ces fameux «no-man» qui refusent toute évolution.
Par contre, n’hésitez pas à faire de «premières approches» auprès des personne qui aimeraient bien faire comme vous. Vous arriverez ainsi à créer un club -certes restreint- mais un club tout de même où vous pourrez travailler dans un climat de confiance et de challenge.
Enfin, n’oubliez pas que la résistance à tout changement ne provient pas d’une catégorie d’âge spécifique ! Dans mon métier, j’ai pu côtoyer des personnes proches de la retraite et qui étaient les plus créatives de l’entreprise au moment où des jeunes trentenaires sont ensevelis sous des tonnes d’idées toutes faites impossibles à modifier !

Soyez prudent

La résistance au changement a lieu lorsque celui-ci fait PEUR ! Aussi, à vous de vous demander en quoi votre attitude peut-elle mettre mal à l’aise certains de vos collègues et de reconsidérer certaines choses si c’est nécessaire…
Ambitieux veut dire aussi sous les spot-light ! Gardez-vous donc bien de vous laisser emporter par cette belle énergie dans des contrées trop lointaines et donc hasardeuses !
A ce moment-là, vos «résistants à l’ambition» pourraient bien vous attendre au tournant…. Aussi, sans pour autant tomber dans le syndrome extrême du «parapluie» qui consiste à chercher à se couvrir dans toutes nos actions, prenez tout de même quelques mesures. Enfin, si certains de vos collègues ont eu cette réaction c’est parce que, peut-être, ils ont vécu la même expérience que vous mais qui s’est soldée par la non-reconnaissance de leurs supérieurs. Attention ! n’oubliez pas un des principes Dale Carnegie(r) «Attendez-vous à de l’ingratitude», ce qui vous permettra d’être préparé au besoin.

Qu’avons-nous à gagner à mieux travailler ?

D’abord parce qu’il est bien plus agréable pour nous-mêmes d’avoir ce sentiment de «travail bien fait» à la fin de la journée (j’ai rarement rencontré des personnes parfaitement épanouies à la maison alors qu’elles s’ennuyaient fermement au bureau !). Ensuite, parce qu’en étant performants nous exploitons notre potentiel au mieux et donc nous évoluons. Ainsi, nous sommes à même de lorgner de plus hautes fonctions un jour ou l’autre…
Et, enfin, parce que toutes les entreprises ne sont pas des ingrates qui ne savent pas reconnaître la performance d’un collaborateur ! Alors, «faire de notre mieux» reste la formule gagnante au bureau !
Vous le voyez, vous avez bien raison de travailler plus, même si, pour l’instant, votre salaire ne change pas, votre CV, lui, s’étoffe de jour en jour !

A vous de jouer !