On décide en équipe mais rien n’est appliqué !

Je trouve cela bien qu’on puisse discuter de certaines décisions avec l’équipe. C’est une bonne façon d’impliquer et surtout ça permet de vraiment faire le tour de la question avant de trancher.
Mais ce qui me met en rage c’est de voir que les décisions que nous avons pourtant bien discutées ne sont pas appliquées dans les délais ou pire pas du tout ! Alors que faire pour que les choses avancent vraiment ?

A.B.-Casablanca

Oui, vous avez raison, il est important de discuter des décisions avec vos équipes avant de se lancer dans l’étape «exécution» mais il y a «discussion» et «discussion», et à moins que vous ne soyez tombé sur une équipe composée à 100% de «non-achiever», il y a sans doute quelques pistes de réflexion à explorer !

Discutez mieux

Et si vous n’aviez pas BIEN discuté ? Et si vous étiez ce manager «dictateur sympa» à qui personne n’ose dire non et que vos discussions n’en étaient pas vraiment ? Et si vos collaborateurs acquiesçaient à vos suggestions alors qu’ils ont d’autres idées sur la question mais qu’ils n’osent pas vous en faire part ?

Pour le savoir, analysez la dernière de vos réunions avec eux. Avez vous parlé plus ou moins que vos collaborateurs ? Avez-vous vraiment écouté et…pris en considération leurs observations ? Ou vous êtes-vous contenté de «discuter» votre décision déjà bien ancrée dans votre esprit, juste «histoire de faire un exercice de management» ?

«Notre chef est incroyable, il nous impose des délais impossibles et nous assomme de nouvelles tâches à faire. On fait du mieux qu’on peut mais simplement certaines choses sont du domaine de la pure fiction, j’ai fini par dire oui à tout (puisqu’il refuse le non) et je fais comme je peux».

Appliquer ? Oui, mais à quelle vitesse ?

Je sais, un «chef» ça donne le rythme, et si possible (histoire de remonter le niveau) toujours à une vitesse supérieure à la moyenne de celle de l’équipe, mais parfois, certains chefs oublient de lever le pied sur l’accélérateur et dépassent largement la «vitesse autorisée». Alors si votre vitesse c’est du 180 km/heure, acceptez que pour d’autres ça ne soit pas possible… sinon, vous n’aurez effectivement que des personnes qui vous répondront «oui chef demain matin à 9h vous aurez ça» juste pour vous dire ce que vous avez envie d’entendre. Et le «demain matin à 9h» n’aura lieu que dans une semaine…

C’est sans doute frustrant pour vous, vous qui avez tant d’ambition pour l’entreprise mais même le plus grand des athlètes ne peut courir un sprint pendant 10 000 mètres… Alors, si vous voulez que vos décisions soient appliquées assurez-vous que les délais «discutés» soient réalistes et aussi que vous ne demandez pas à vos équipes de courir des dizaines de courses en même temps ! Soyez sélectif et sélectionnez avec sagesse les batailles dans lesquelles vous souhaitez les engager !

Engagement

Si la majorité de «vos» décisions ne sont pas appliquées c’est qu’il y aurait aussi un problème d’engagement au sein de vos équipes. Nous le savons et d’ailleurs l’étude mondiale menée par Dale Carnegie à ce sujet le démontre : les collaborateurs engagés produisent 4 fois plus de valeur ajoutée que ceux qui ne le sont pas. Connaissez-vous le degré d’engagement de vos équipes? Savez-vous ce qu’elles pensent de l’entreprise ? De sa vision ? De ses défis ? Et plus particulièrement de vous le «big chef» ?

ET si vous en discutiez sans forcément prendre de décision ?

A vous de jouer !