«Notre mission c’est de préparer les jeunes à la vie active»

• Les innovations pédagogiques numériques demeurent désormais un facteur essentiel pour promouvoir l’enseignement universitaire.

Les écoles de commerce et de gestion figurent parmi les écoles marocaines les plus renommées. ENCG, qui signifie école nationale de commerce et de gestion, est un nom qui englobe une douzaine d’écoles dans le même réseau. Ce dernier constitue une composante importante du système des études supérieures au Maroc. C’est dans ce contexte que rentre cette interview avec le Directeur de l’ENCG de Casablanca.

• Depuis des années déjà l’ENCG-Université Hassan II figure en bon classement vis-à-vis des meilleures écoles du Maroc. Comment expliquez-vous ce succès ?
L’ENCG- Université Hassan II de Casablanca est un établissement public à accès régulé et l’admission des étudiants se fait sur la base de la moyenne générale du baccalauréat et sur concours national. Nous recrutons les meilleurs bacheliers du Maroc et la sélectivité à l’entrée est transparente et rigoureuse. Un vrai filtre. De ce fait, nous avons des étudiants sérieux, motivés et assidus qui s’impliquent dans la vie de l’école et ils sont bien encadrés par leurs enseignants chercheurs et le staff administratif. Le taux d’échec ou d’abandon est vraiment négligeable, le taux de réussite est, quant à lui, très élevé et l’insertion professionnelle avoisine les 100%.
L’objectif de l’Ecole nationale de commerce et de gestion- Université Hassan II depuis sa création en 2007 est de répondre aux besoins du marché du travail dans les domaines de la gestion et du commerce en formant des cadres capables de relever les défis de compétitivité de notre système productif national. Notre école a été classée parmi les premières écoles de commerce et de gestion au Maroc. Nous sommes très honorés par ce classement qui prouve une fois de plus que les établissements publics de l’enseignement supérieur peuvent faire un excellent travail.
Mais nous sommes conscients aussi qu’il y a d’autres établissements publics ou privés qui offrent de très bonnes formations et que la concurrence devient de plus en plus ardue suite à la reconnaissance des diplômes par le ministère de tutelle pour certaines écoles ou universités privées.
Ce bon classement n’est pas une finalité en soi, l’ENCG- Université Hassan II de Casablanca, forte de son expérience de 15 ans, doit absolument continuer à faire des efforts pour améliorer la qualité de ses enseignements, mais surtout la variété de ses diplômes qui positionnent l’ENCG de Casablanca comme l’une des meilleures écoles de commerce au Maroc. Notre école doit aussi renforcer son expertise dans de nombreux domaines pour maintenir sa forte reconnaissance sur le marché du travail.
Forte, aussi, de son infrastructure distinguée, par rapport même aux institutions privées, de sa stratégie de recherche scientifique, de son ouverture et ses partenariats… Ce sont autant d’atouts qui permettent de grimper d’année en année dans le classement des meilleurs.

• On peut dire que la renommée est acquise, le problème c’est comment comptez-vous préserver cette position face à une concurrence acharnée?
Le constat est que la concurrence devient pressante par la présence des business schools étrangères ou par les écoles de commerce et les universités privées marocaines qui viennent d’obtenir la reconnaissance de leur diplôme par le ministère de l’éducation, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Mais nous sommes sereins et convaincus que l’ENCG de Casablanca, forte de son expérience de près de 15 ans et dotée d’un staff pédagogique très interactif avec l’évolution des exigences dans la qualité des formations, saura maintenir son leadership en tant que l’une des meilleures écoles de commerce au Maroc. L’ENCG de Casablanca dispose également d’une formation doctorale grâce à la qualité des thèmes de recherche développés par les 3 laboratoires de recherche accrédités par l’Université Hassan II. Nos lauréats sont appréciés par les entreprises qui les recrutent et le taux d’insertion avoisine les 100%.
Nous avons aussi plusieurs partenariats avec des universités et des écoles de commerce dans un certain nombre de pays comme la France, la Belgique, les USA, l’Allemagne, la Chine, le Brésil, la Finlande, le Royaume Uni et l’Espagne, la Tunisie, la Malaisie, UK…. pérennise le rayonnement exemplaire de notre honorable établissement. L’ENCG de Casablanca est un établissement public qui jouit d’une grande notoriété nationale et internationale, et les études y sont gratuites… Notre objectif est de former des cadres, des managers et des futurs décideurs marocains de haut niveau pour pouvoir accompagner les organisations marocaines dans leur développement et faire face à la mondialisation. La vision de notre école a pour finalité la mise en place d’une école dont les principaux fondements sont l’équité, l’égalité des chances, la qualité des formations et la promotion du citoyen et de la société.
Personnellement, je ne considère pas les établissements privés comme des concurrents, mais plutôt des partenaires, et nous avons la même mission qui consiste en la préparation des ressources humaines capables de relever les défis de demain pour un meilleur développent socio-économique de notre pays. D’ailleurs, plusieurs opportunités se sont présentées afin de développer des partenariats public/privé dans certains domaines, notamment pour le financement de certains de nos projets de développement.

• Quelles sont les adaptations pédagogiques observées de manière générale depuis le début de la pandémie ?
Les adaptations pédagogiques observées s’inscrivent dans le cadre des consignes dictées par notre ministère de tutelle, les autorités locales, en la personne du gouverneur des arrondissements Ain Sebâa, de notre université et qui consistent à donner le choix aux étudiants entre l’apprentissage à distance ou en présentiel sous forme de petits groupes.
Dans cette lignée, nous avons mené une réflexion plus profonde pour améliorer la formation à distance et mutualiser les efforts pour avoir une meilleure stratégie d’apprentissage. Les trois scénarios de formation (présentiel, hybride et à distance) sont possibles en fonction de l’évolution de la pandémie, mais nous devons être prêts à s’adapter et être capables de passer d’un mode d’apprentissage à l’autre.
Les innovations pédagogiques numériques demeurent désormais un facteur essentiel pour promouvoir l’enseignement universitaire. Le numérique est un outil indispensable au service de la réussite étudiante, de sorte qu’il offre l’accès à des formations en ligne et à une pédagogie rénovée. L’expérience d’enseignement à distance adoptée au début de la pandémie nous a permis d’apporter des mesures d’amélioration et d’innovation afin que le contenu pédagogique soit adapté à ce nouveau mode d’apprentissage.
Les étudiants de l’ENCG- Université Hassan II de Casablanca ont pu se familiariser avec ces nouvelles méthodes d’apprentissage 2.0 et interagir avec le corps professoral pendant les cours, d’où l’importance de former et d’accompagner les enseignants et équipes pédagogiques à l’usage du numérique et de diversifier les modes d’accès aux contenus et services pédagogiques.
L’équipe pédagogique de l’ENCG- Université
HassanII de Casablanca s’est mise en ordre de bataille pour réussir cette expérience créative de l’enseignement à distance, en assurant la production de multiples supports (PDF, Excel, Word, vidéos et diaporama) partagés sur les plateformes «ENT» et «Moodle», auxquels s’ajoutent diverses initiatives du corps professoral ayant présenté d’autres alternatives, à savoir des cours sur chaînes YouTube, groupes WhatsApp et google classroom , entre autres.
Avant l’apparition de la Covid-19, notre école avait mis en place plusieurs projets pour l’adoption de l’enseignement à distance qui rentrent dans le cadre d’un axe stratégique de notre projet de développement qui est le e-learning (Smart school). Par ailleurs, la possibilité de la création d’une école virtuelle était en discussion avant la pandémie, ce qui signifie que l’enseignement à distance est une technique moderne à laquelle nous aurions eu recours un jour, notamment au niveau des établissements qui enregistrent un grand nombre d’étudiants.

• Comment évaluez-vous l’expérience de l’enseignement à distance après plus d’un an de son adoption ?
Aujourd’hui, il est clair qu’un établissement universitaire qui ne s’inscrit pas dans l’innovation numérique sera dépassé par son temps. L’ENCG- Université Hassan II de Casablanca a bien compris cette réalité et par conséquent elle a travaillé bien avant et durant la pandémie sur le choix stratégique d’émerger vers les solutions digitales. Cette stratégie qui a été élaborée dans une approche participative a dépassé la phase d’étude et aujourd’hui nous sommes dans la phase de concrétisation. C’est un projet de restructuration qui consiste à externaliser sur la plateforme de l’Ecole toutes les activités académiques (Cours, gestion des absences, évaluations, délibérations et autres) et les prestations administratives de l’établissement (attestation de scolarité, relevés de notes et autres attestations, consultation des notes, …), en plus d’autres services tels que le service médiathèque, l’espace culturel et artistique et les activités de l’Association des étudiants (ADE) et clubs. Il s’agit également des contenus pédagogiques qui auront deux aspects, à savoir des cours en live et autres numériques facilement récupérables, permettant ainsi aux apprenants de les visionner à tout moment. Il est question aussi de créer une application téléchargeable sur les téléphones mobiles via App store ou Google Play pour rendre tous les services accessibles à tout lieu et à tout moment.
Compte tenu de cette conjoncture, les stages pratiques se sont tenus partiellement selon les conditions des entreprises d’accueil (télétravail), avec d’autres modalités en cas de difficultés à trouver, vu leur rôle majeur dans le cursus de chaque étudiant pour qu’il puisse mettre en exergue les connaissances cumulées durant les séances de cours et acquérir de nouvelles compétences professionnelles. Certes, un étudiant n’ayant aucune expérience professionnelle aurait beaucoup de difficultés à développer ses acquis, sans présence physique dans les lieux du stage.
Pour évaluer l’efficience et le degré d’interaction des professeurs et des étudiants face à cette opération, notre école a fait parvenir des formulaires aux professeurs et aux étudiants, à la demande du ministère de tutelle, et ce afin de sonder leurs avis et de collecter leurs suggestions au sujet de l’enseignement à distance et les moyens à même de l’améliorer. Ces avis seront indubitablement pris en considération pour améliorer l’efficience de l’opération d’enseignement à distance et la développer pour l’intérêt de tous.

• Au niveau de l’ENCG- Université Hassan II de Casablanca qu’est-ce qui a été réalisé depuis que vous êtes à la tête de l’école ?
Depuis ma nomination, notre projet de développement de l’ENCG- Université Hassan II de Casablanca ambitionne de développer une offre de formation de qualité adaptée au contexte social et économique du Maroc et de sa région. Ainsi, notre projet vise à conforter l’engagement dans la voie de la modernité et de la recherche de l’excellence, à la fois sur les plans éducatif, culturel, scientifique, technologique et entrepreneurial. Par ailleurs, tous ces objectifs versent dans le sens de l’engagement de notre école en s’imposant comme l’un des principaux acteurs régionaux du secteur, grâce notamment à une offre de formation minutieusement élaborée et à un corps enseignant soigneusement sélectionné.
Aujourd’hui, l’ENCG-C s’est engagée dans le développement d’une activité de recherche pour être pleinement intégrée dans le monde de l’enseignement supérieur et de la recherche aux niveaux national et international. En ce sens, l’ENCG- Université Hassan II s’est mise en état de marche pour réorganiser ses activités de recherche et définir une stratégie de recherche dans le cadre de développement, d’expertise et d’innovation. Les premiers résultats probants dans ce cadre ont été l’organisation de plusieurs manifestations scientifiques et la participation de ses enseignants chercheurs dans des événements identiques à l’échelle nationale et internationale, ayant permis la publication des résultats de recherches scientifiques effectuées dans des revues indexées et de renommées internationale. Dans le volet partenariat, l’ENCG- Université
Hassan II a développé un réseau très diversifié de partenaires au niveau national et aussi international, permettant la mobilité des enseignants et des étudiants dans les deux sens, la mise en place de programmes de formation continue et la double diplomation pour certaines filières en gestion et commerce.
L’ENCG-C a créé plusieurs filières offrant des formations d’excellence dans les métiers prometteurs lancés dans la Royaume, les métiers d’avenir y afférents. L’ENCG- Université
Hassan II, étant tenue de s’adapter au Maroc moderne et à un monde en évolution permanente de la connaissance, doit donc veiller à la formation de cadres de haut niveau adaptés aux besoins du pays, par l’actualisation du contenu et des méthodes de formation et la création d’une dynamique d’adaptation de la formation universitaire à l’évolution rapide du contexte social et économique.
La préparation des jeunes à l’insertion dans la vie active est aussi l’une des missions de notre école. De ce fait, le taux d’insertion professionnelle qui est proche de 100% est un indicateur de la pertinence et la qualité de nos programmes de formation. Ainsi, des actions ont été conçues et mises en place. Elles ont consisté notamment à renforcer les Soft Skills des lauréats, à offrir des formations continues qualifiantes pour les diplômés et un programme d’accompagnement pour l’insertion professionnelle et le renforcement de l’employabilité, et aussi la mise en place d’une structure de suivi de l’insertion des lauréats de l’école pour recueillir les informations utiles sur les premiers emplois, la durée de la recherche du travail ainsi que les observations sur le degré de compatibilité entre la formation reçue et les compétences demandées. Des questionnaires en ligne ont été généralisés pour accélérer la collecte d’informations auprès des lauréats et des étudiants.
Notre défi consiste à promouvoir des actions via une démarche qualité, afin de faire évoluer l’ENCG-C vers une plus grande intégration dans son environnement régional et national et élargir son ouverture vers l’international. Notre mission sera basée sur des principes fondamentaux tels que le diagnostic, la planification, la responsabilisation, le savoir-faire, l’action, la valorisation, l’amélioration continue des performances, la culture de l’appartenance, la culture de l’excellence, l’information et la communication, ainsi que l’évaluation interne et externe.

• Selon vous, quels seraient les moyens capables d’impliquer le personnel éducatif et les étudiants dans cette nouvelle réalité éducative et organisationnelle ?
Nous avons renforcé nos efforts pour fournir une infrastructure favorable qui aide à réussir l’opération d’enseignement à distance en créant un studio professionnel équipé de manière à enregistrer les cours audiovisuels et comprenant le matériel nécessaire pour aider les professeurs à préparer leurs cours. Aussi, nous avons assuré une bonne amélioration du débit de la connexion internet au profit des étudiants afin de leur permettre de suivre les cours dans les meilleures conditions, tout en fournissant les équipements et outils nécessaires aux professeurs pour mener à bien leurs missions et accompagner les étudiants et les aider, notamment ceux ayant du mal à accéder à l’enseignement à distance.
Dans ce sens, il était nécessaire d’organiser des formations au profit des professeurs et le staff administratif qui veille sur la programmation et le service informatique au sein de notre établissement, outre des formations pour les étudiants sur les outils modernes d’enseignement à distance tels que la plateforme “Mooc” comprenant des cours intensifs à distance et des cours en petits groupes.
Il est également à préciser que l’ENCG- Université Hassan II détient sa propre plateforme qui permet aux professeurs de déposer leurs ressources numériques, en plus de l’utilisation d’outils modernes, les cours virtuels et les différents réseaux sociaux disponibles.
Par ailleurs, il est nécessaire de saluer les efforts fournis par les professeurs en adhérant à l’opération d’enseignement à distance et en veillant à assurer les cours et les ressources numériques nécessaires. Un accompagnement aux professeurs s’impose également, et ce en leur garantissant les conditions adéquates, les formations nécessaires et l’ensemble du matériel qui leur permettra de mener à bien leurs missions.
Il faut aussi motiver les étudiants pour compléter leurs cours et les épauler davantage pour s’adapter à cette forme d’apprentissage nouvelle qui sera adoptée de plus en plus dans les années à venir.

• Peut-on parler d’un modèle pédagogique spécifique à l’ENCG Casablanca- Université Hassan II ?
Certes, notre école a été la première au Maroc qui a mis en place un modèle pédagogique basé sur le mode d’enseignement hybride rotatif en divisant les groupes en deux sous petits groupes, l’un suit le cours en présentiel et l’autre en distanciel, avec un système de rotation bien planifié un jour pour chaque sous-groupe. Ainsi, tous les cours ont été dispensés en présentiel et retransmis en direct sur internet via une plateforme bien adaptée et ce, avec le respect strict des contraintes sanitaires et de la distanciation physique requises, dans des locaux pédagogiques suffisamment grands et bien aérés. Mais nous faisons partie d’un réseau dont les cursus sont normalisés.
Dans le but de mettre en place ce dispositif pour ses étudiants, l’ENCG- Université Hassan II de Casablanca a consenti d’importants investissements en matériel informatique et équipé un studio professionnel offrant du matériel d’enregistrement fiable, une salle de marché et des supports techniques en tout temps afin de produire des captations et enregistrer des capsules vidéos pédagogiques mises à la disposition des étudiants.
Nous nous sommes engagés sans équivoque en assumant cette responsabilité de direction de l’ENCG- Université Hassan II, d’adopter comme ligne de conduite : une organisation inclusive, une démarche d’écoute permanente, un travail d’équipe pour atteindre des objectifs précis autour d’un projet commun.
Notre école veille sur la qualité de ses programmes pédagogiques en mettant des outils pédagogiques à la disposition des enseignants pour renforcer l’aspect professionnalisant de nos formations et rendre nos lauréats opérationnels, grâce à la maîtrise de jeux de simulations dans des domaines multidisciplinaires.