«Notre DRH fait du favoritisme»

Notre DRH a, je crois, tous les défauts à éviter pour un job comme celui-ci. Il ne respecte personne, il est très lointain, voire inaccessible aux équipes et surtout il a ses CHOUCHOUS, donc à eux les meilleurs créneaux, des vacances, les augmentations de salaires et les promotions et pour les autres c’est une autre histoire. J’ai travaillé avec cœur et efficacité et je mérite d’être reconnu, seulement voilà, je ne le suis pas parce que je ne fais pas partie de ses «préférés» et je déprime quand je vois que, chaque année, d’autres ont les récompenses que je mérite. Que me conseillez-vous ?J.K.- Rabat

Etes-vous sûr ?

Je sais que cela doit sembler dur à lire, surtout quand on est aussi intimement convaincu d’être la victime d’une injustice que vous l’êtes.

Mais, si mon expérience dans les RH m’a appris une chose c’est bien de valider une information avant de statuer.

Et pour cela, il s’agit de mettre de côté nos émotions.

Pas si simple que cela, je vous l’accorde, mais INDISPENSABLE !

Vous le savez, lorsque nous avons une idée fixe en tête, tous les évènements qui nous entourent peuvent être interprétés pour confirmer cette idée, et ce, parfois à tort.

Aussi, un petit conseil : plutôt que de vous rapprocher des «insatisfaits» de la distribution de promotions annuelles (qui seront donc d’accord avec vous pour la plupart), je vous suggère au contraire d’échanger avec ceux qui ont OBTENU cette promotion.

Demandez-leur POURQUOI et COMMENT.

Vous serez peut-être surpris par leurs réponses à l’instar de cette personne qui était dans le même état d’esprit que vous et qui lorsqu’elle avait cherché à comprendre s’était rendu compte qu’elle avait tort et surtout qu’à force de croire que le système était tronqué avait pratiquement baissé les bras et se rapprochait dangereusement de ceux qui ne méritaient pas effectivement une quelconque reconnaissance !

Alors, changez de camp pour quelque temps, et allez discuter avec ceux qui ne sont peut-être pas les CHOUCHOUS de votre DRH.

Enfin, rencontrez-le, LUI, il vous semble distant, mais c’est une information à valider en ONE TO ONE. Ecoutez-le pour comprendre avant de juger (ou de chercher à compter les points qui abonderont dans votre premier jugement).

Devenez un expert du système

Pour réussir il faut certes travailler dur et s’inscrire dans une saine et régulière logique de remise en question mais cela ne suffit pas.

Vous n’êtes pas «un électron libre» dans un espace «sans gravité».

Vous évoluez dans un environnement «corporate» qui est régi et organisé autour de procédures et de règles.

Et si vous ne connaissez ni ne comprenez ces derniers, vos efforts seront pour la plupart vains.

Aussi, devenez un expert des procédures RH et mieux comprendre comment vous pourriez vous aussi évoluer dans les méandres de ce système !

Et peut-être qu’effectivement, en l’état actuel des choses vous ne pouvez prétendre à cette promotion ?

Enfin, reprenez votre indépendance !

Certes, un DRH a une fonction nodale en entreprise mais son attitude et sa présence (ou absence) ne doivent pas être un frein irrémédiable à votre carrière, vous êtes un adulte responsable et autonome, ne l’oubliez pas.

Battez-vous ici ou ailleurs

Se sentir victime d’une injustice (à tort ou à raison) peut s’avérer très nocif pour notre équilibre.

Toutes les études le confirment, lorsque la confiance fait place à la suspicion, on ne peut pas être performant, et on risque bien de réellement mériter cette «non promotion»

Aussi, si, malheureusement, vous validez le fait que les dés sont pipés et qu’aucun espoir n’est en vue, alors PARTEZ !

Parce que si vous vous entêtez à rester, vous finiriez par être tellement plein d’amertume que vous ne seriez plus capable de progresser et encore moins de prendre les bonnes décisions.

Dites-vous, dans ce cas, que vous aurez sans doute vécu la plus dure mais aussi la plus «enseignante» des expériences.

Mais ne soyez la victime de personne, assumez vos choix et AVANCEZ !