Mundiapolis se cherche une place parmi les grands

L’université privée Mundiapolis envisage une nouvelle rentrée universitaire placée sous le signe de l’innovation.

L’université privée Mundiapolis envisage une nouvelle rentrée universitaire placée sous le signe de l’innovation. Lors d’une conférence de presse organisée dans son campus, Amine Bensaid, président de l’université, a dévoilé les grands axes de son programme qui porte essentiellement sur l’attractivité de l’université auprès des étudiants mais surtout le développement de partenariats avec les entreprises. Il a déclaré à l’occasion que «le Maroc encourage depuis quelques années le développement des pôles d’excellence (clusters) à travers les différents plans sectoriels qui contribuent au développement économique. En ce sens, l’Université Mundiapolis et le Cluster électronique-mécatronique-mécanique du Maroc ont décidé de créer le Centre pour le design et le développement de clusters (CDDC)». Il s’agit du premier centre marocain dédié à l’innovation et au développement durable dont l’objet est de développer, tester et diffuser les méthodes, ainsi que les outils destinés à aider les clusters, institutions et entreprises publiques et privées dans les domaines de l’innovation pour le développement durable.

Le centre aura pour mission de mettre en place des projets de coopération ciblés avec des partenaires locaux, ainsi que des clusters européens et des chercheurs américains, pour assurer un accès à l’expertise, un benchmarking international et un accompagnement du processus de l’innovation, à travers la veille, l’évaluation, la formation, le coaching, et la mise en commun de services de haute technologie.
D’ailleurs, l’université veut accentuer davantage ses efforts sur le développement de la recherche & développement, un domaine très peu encouragé au Maroc.

Google a choisi Mundiapolis pour vulgariser Internet auprès des PME

Mundiapolis a également conclu un partenariat avec Google pour mettre en place une étude sur l’optimisation de l’outil Internet pour les PME au Maroc. «Le but de cette recherche est d’améliorer les performances des PME marocaines grâce à l’utilisation d’outils de gestion et de collaboration sur Internet, permettant ainsi aux entreprises de profiter des opportunités du marché, de réduire leurs coûts et de générer des flux de trésorerie», note M. Bensaid. Il s’agit d’un projet de recherche subventionnée sur quatre ans et dont la 1ère phase est une étude qui sera menée à partir de septembre 2012 par l’université auprès d’une centaine d’entreprises travaillant dans le secteur artisanal à travers le pays.

Mundiapolis a aussi été sélectionnée par le moteur de recherche pour être membre de son réseau mondial de 25 universités, ainsi que de son laboratoire d’idées consacré à l’étude et à la défense de la libre circulation de l’information sur Internet.
Enfin, l’université privée Mundiapolis offre cette année 100 bourses d’études totales ou partielles, permettant ainsi à des étudiants méritants d’accéder aux filières d’excellence.