Mundiapolis ouvre deux nouvelles filières dans l’ingénierie

Le génie civil et le génie électrique devront accueillir, à terme, près de 120 étudiants chaque année. L’Université incite également les étudiants à s’impliquer dans des projets de recherche et développement.

L’Ecole d’ingénieurs de l’Université Mundiapolis vient de renforcer son dispositif de formation en lançant de nouvelles filières. Il s’agit en l’occurrence du génie civil et du génie électrique.

A terme, ces deux filières devront accueillir près de 120 étudiants et offrir de nouveaux débouchés tant dans les domaines du bâtiment et travaux publics que de l’électricité. En plus des formations, l’Université Mundiapolis ne cesse de faire participer les étudiants ingénieurs à des compétitions d’innovation au Maroc comme à l’étranger pour encourager l’approche par compétences.

Pour Samar Mouchawrab, directrice des études au sein de l’école d’ingénieurs, «il est devenu plus que nécessaire de mettre en place des apprentissages actifs où les étudiants sont impliqués à travers des compétitions et des projets».

Pour rappel, Mundiapolis avait organisé en 2014,  pour la première fois, le premier challenge régional de la Freescale Cup, une compétition internationale qui regroupe des équipes d’élèves ingénieurs des universités et écoles les plus réputées dans le monde. L’objectif du concours consiste, pour chaque équipe, à construire, programmer et faire rouler un modèle réduit de voiture autonome sur une piste.

Former les ingénieurs sur des projets réels

L’Université a été également à l’origine de l’accueil de la troisième édition de la coupe du monde de l’informatique.

«Notre principe est de multiplier les hackathons, genre de compétitions qui permettent aux étudiants  de répondre à des problématiques pointues et élaborer des solutions dans des temps record», poursuit la directrice.

Toujours dans le domaine de l’innovation, le centre de recherche ICT4Dev de l’Université Mundiapolis a lancé récemment le portail électronique participation.ma. La  plateforme vise à mobiliser les citoyens pour débattre sur les projets de loi élaborés par le gouvernement. A travers la participation des internautes, les initiateurs de ce projet ambitionnent de remonter au gouvernement marocain des recommandations fondées sur les évaluations des citoyens.

Rappelons que l’université participe activement au développement des pôles d’excellence (clusters). En ce sens, Mundiapolis et le Cluster électronique-mécatronique-mécanique du Maroc ont décidé de créer le centre pour le design et le développement de clusters (CDDC). Il s’agit du premier centre marocain dédié à l’innovation et au développement durable dont l’objet est de développer, tester et diffuser les méthodes, ainsi que les outils destinés à aider les clusters, institutions et entreprises publiques et privées dans les domaines de l’innovation pour le développement durable.