Mon patron n’a pas tenu ses promesses

Votre détermination à  réussir votre carrière et votre volonté de réfléchir à  la bonne façon de réagir dans la situation que vous traversez sont très positives. Ceci dit, c’est en amont que tout se décide, c’est-à -dire dans la phase de préparation !

Votre détermination à réussir votre carrière et votre volonté de réfléchir à la bonne façon de réagir dans la situation que vous traversez sont très positives. Ceci dit, c’est en amont que tout se décide, c’est-à-dire dans la phase de préparation !

FAITES LE COMPTE DE VOS RÉALISATIONS
Tout d’abord, vous devez vous assurer que… vous avez RAISON de penser ce que vous pensez. Je vous suggère de comparer les résultats que vous avez obtenus avec ce qui vous avait été demandé lors de votre recrutement, notamment dans votre descriptif de poste. Pensez également à revoir les comptes rendus de vos entretiens annuels d’évaluation. Le plus objectivement possible, faites le point sur les reproches qui ont pu vous être faits et sur vos progrès par rapport à ces derniers. Cet exercice a pour objectif de vérifier que vos supérieurs partagent les mêmes convictions que vous quant à vos résultats. N’oubliez pas les trois critères qui pondèrent en général toutes nos décisions mais aussi l’évaluation de toute conduite de projet : temps, coût, qualité.
gardez votre self control
Quels que soit le contexte et les torts de vos supérieurs, vous ne devez pas perdre votre calme ! En effet, même si vous êtes dans votre bon droit, cela ne justifie en aucune manière que vos émotions dictent vos réactions.
La conduite à tenir dans ce cas dépend du tempérament de chacun. Si vous avez tendance à vous mettre en colère, évitez de réagir à chaud. Gardez à l’esprit que votre professionnalisme sera rehaussé si vous vous maîtrisez.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES PROCÉDURES
Trop de collaborateurs ne connaissent pas assez les procédures qui régissent les flux au sein de leur entreprise. Informez-vous, lisez les manuels de procédures concernant la gestion des ressources humaines. Au-delà des supports écrits, intéressez-vous aux «pratiques courantes» de l’entreprise en la matière.
CREEz vous-même le POSTE qui correspond à vos attentes !
Si vous n’avez pas obtenu le statut que vous souhaitiez, c’est peut-être tout simplement parce qu’il n’existe pas actuellement. Réfléchissez à une solution de rechange que vous pourriez proposer à votre supérieur. Cela pourrait être dans le même département ou dans une autre filiale du groupe qui gagnerait à capitaliser votre expérience !

COMMENT ABORDER L’ENTRETIEN AVEC VOTRE SUpéRIEUR
Une fois le point fait et la maîtrise de vos réactions sécurisée, vous serez à même de solliciter un entretien avec votre supérieur. Ainsi, partagez avec lui le plus simplement possible votre état d’esprit mais faites-le en CROYANT que cela est encore possible et, surtout, ne vous montrez pas désabusé. Ecoutez attentivement ses arguments et multipliez les preuves de vos efforts, rappelez les bénéfices de ces derniers pour l’entreprise. Soyez enthousiaste et montrez-le !
Si vous jouez perdant, vous ne donnerez pas envie à votre coach de vous faire jouer davantage au sein de son équipe ! Aussi, JOUEZ POUR GAGNER !

J’ai été recruté il y a 4 ans par une multinationale. Mon parcours professionnel et académique m’a permis d’y occuper un poste très important relatif à la qualité du service.
Malgré les excellents résultats affichés et les efforts que j’ai fournis, les promesses qui m’ont été faites n’ont pas été tenues et je ne suis satisfait ni de mon statut ni de ma rémunération.
Partant du principe que réussir sa carrière est à la portée de tous et que chacun est concerné par la question, je m’adresse à vous pour être guidé sur la manière dont je dois réagir.

Suite à vos nombreuses demandes, les conseils de Dale Carnegie Training vous sont désormais ouverts. Si vous souhaitez une aide pour un problème particulier,
il vous suffit d’écrire à La Vie éco : «Coach Carnegie»,
ou d’envoyer votre e.mail
à l’adresse suivante :
[email protected]