Mon ex-employeur m’empêche de trouver du travail !

J’ai quitté mon employeur dans de très mauvais termes car je n’étais absolument pas d’accord sur sa «stratégie» et qu’il voulait m’imposer de faire des choses à  la limite de la légalité.
D’ailleurs, nous sommes en procès aujourd’hui et je compte bien gagner ! Depuis, je n’arrive pas à  trouver du travail, soit parce que mes recruteurs ont peur de moi soit – et je pense que c’est plutôt cette raison – parce que cet ex-employeur me ferme toutes les portes ! Je me retrouve victime de cet ex-employeur alors que je n’ai rien fait pour mériter cela ! Que me conseillez-vous ?

Vos valeurs vous sont donc chères, puisque vous avez refusé d’aller sur un chemin qui ne leur correspondait pas. C’est une belle preuve de courage et de cohérence. Maintenant, les choix que nous faisons ne sont pas tous bons, et certains auraient sans doute pu être différents…

Le mal est fait

Dans cette histoire les torts sont probablement partagés. Car même si vous étiez dans le vrai en refusant de suivre votre ex-employeur sur des chemins «incorrects», vous n’auriez pas dû vous «épancher» sur la place publique. Car vous êtes tenu au secret professionnel.
Alors oui, vous faites sans doute peur à des recruteurs potentiels et avant tout par votre manque de discernement et de confidentialité à l’égard de votre ex-employeur, car en écoutant vos confidences, ils doivent inévitablement se dire «et qu’est-ce qui me dit qu’il n’ira pas après raconter nos petits secrets à d’autres personnes ?»
Aussi, à l’avenir, évitez de vous épancher dans des confidences qui ne vous appartiennent pas. Vous en êtes le dépositaire, et quoi qu’il arrive vous ne devez en aucun cas communiquer des informations confidentielles à des personnes tierces !

La bonne raison…

Vous avez intenté un procès à votre ex-employeur, il est donc «prévisible» qu’il ne sera pas la meilleure de vos références pour trouver un autre job. C’est peut-être quelque chose que vous vivez comme une injustice mais c’est un fait. Alors pourquoi ne pas chercher d’autres arguments pour convaincre vos recruteurs ? Par exemple, une expérience professionnelle réussie dans l’un de vos précédents jobs, vos acquis en termes de compétences, votre enthousiasme à rejoindre cette société.
Si vous expliquez chaque «non» d’un recruteur uniquement par votre relation avec cet ex-employeur, j’ai bien peur que vous occultiez les autres raisons qui pourraient être tout aussi valables et concerner votre façon de vous présenter en entretien, le contenu de votre CV. etc. Alors n’occultez aucun point et surtout évitez de vous tromper de bataille !

Nous sommes souvent et d’abord victimes de nous-mêmes

D’un point de vue plus «personnel», il serait intéressant de prendre un peu de recul par rapport à cette malencontreuse expérience. Car vous avez deux façons de «vivre» cela.
La première consiste à vous positionner en victime et uniquement en victime. C’est une position qui ne vous apportera rien et surtout qui ne vous mettra pas à l’abri d’une expérience similaire. La seconde consiste à vous poser les vraies questions et surtout à endosser votre part de responsabilité: comment avez-vous géré ce conflit ? Pourquoi avez-vous eu tendance à dévoiler certaines informations confidentielles lors d’un entretien de recrutement ? Avez-vous réellement su dépasser cette malencontreuse expérience ? Etes-vous capable aujourd’hui de tourner la page et de vous tourner vers votre avenir ?
Comme l’a écrit le philosophe danois Sören Kierkegaard, «la vie ne se comprend que par un retour en arrière, mais on ne la vit qu’en avant».