Mon chef m’a menti !

Depuis des mois, mon chef me fait miroiter une promotion, et moi, je ne cours pas : je galope. Nous avons un gros projet à  boucler, et à  chaque fois que je montrais des signes de fatigue, mon chef secouait devant moi la promesse d’une promotion pour mon «excellent travail».
Nous avons bouclé le projet avec succès, et j’attends toujours. Le problème, c’est que des bruits courent de plus en plus qu’une personne aurait été recrutée pour prendre le poste qui m’était promis. J’ai vraiment très mal, sans parler du fait que ma famille avait accepté les sacrifices (pas de week-end, pas de soirées) parce qu’elle aussi était convaincue que j’allais obtenir cette promotion. Aujourd’hui, c’est bien simple, je n’ai pas intérêt à  parler de mon travail à  la maison.
Que me conseillez-vous ?

Si vos informations sont exactes, je suis désolée de vous le dire mais, effectivement, vous avez été piégé, et ce que vous venez de vivre est terriblement commun dans le monde de l’entreprise.
En effet, votre «boss», désemparé face à l’ampleur de ce projet et les délais incompressibles, a utilisé un truc vieux comme le monde : la fausse promesse.Tout ceci, certainement, pour pallier un manque de talent de sa part en termes de motivation. Normalement, il aurait dû ne PAS AVOIR BESOIN de faire cela pour vous motiver à boucler ce projet. Maintenant, comment allez-vous vivre avec cette frustration ?

Méritiez-vous cette promotion ?
C’est la vraie question. En effet, si vous méritiez vraiment la promotion, alors nous pouvons parler d’injustice. Si, au contraire, vous ne la méritiez pas, vous avez simplement été deux à croire à un VRAI mensonge. Une promotion n’a pas de lien avec l’ancienneté mais bien avec la PERFORMANCE réalisée par la personne concernée. Ce n’est pas parce que nous avons fait UN coup d’éclat dans l’année que nous méritons…
Je sais, dans l’état émotionnel dans lequel vous devez être, il est difficile de répondre avec honnêteté à cette question. Mais il reste indispensable de le faire, car vous risqueriez d’arbitrer vos décisions futures sur une mauvaise base. Au fond, pourquoi travaillons-nous au quotidien ? N’est-ce pas pour assurer un minimum de confort à nos proches ? Est-ce donc une raison suffisante pour les délaisser totalement au profit de réunions tardives ? Quel est le prix que vous souhaitez donner à chaque dirham supplémentaire sur votre fiche de paie ? Savez-vous que «keep important what’s important» ?
N’avez-vous pas tendance à vous jeter à corps perdus dans votre travail ?
Si vous faites partie du club de plus en plus élargi des «work alcoholic», alors il est peut-être temps pour vous de faire une pause, de prendre du recul et de reprendre en main votre vie privée avant que vous deveniez un total inconnu pour les membres de votre famille.

Vous pouvez être fier de vous !
Vous avez su mener à bien un projet complexe et très resserré en terme de délais.
Et c’est cette victoire que vous devez mettre en avant pour vous et VOTRE famille.
En effet, ne parler que de cette promotion occulte le fait que vous avez su «mener à bon port le bateau» ! Et ça c’est une erreur de jugement de votre part !
Imaginez que ces fameux «bruits de couloir» soient erronés, que vous soyez irascible vis-à-vis de votre manager alors que ce dernier est tout simplement en train de faire «passer» votre promotion auprès du CODIR ?
Pour le coup, c’est certain vous ne l’obtiendriez pas !
Discutez-en tranquillement avec votre manager et faites la sourde oreille aux rumeurs.
Enfin, le temps finira bien par être ensoleillé (à force d’y croire…) et si vous en profitiez pour emmener en week-end votre petite famille, histoire de souffler un peu ?
A vous de jouer !