Mon bras droit est rejeté par mon équipe !

J’ai fondé mon entreprise, il y a plus de 12 ans, et j’ai décidé de prendre plus de hauteur par rapport aux aspects opérationnels de l’activité. Aussi, ai-je recruté un bras droit très compétent. Le problème c’est que cette personne n’arrive pas à  Â«faire sa place», je dois tout le temps corriger certaines choses et passe mon temps à  discuter avec mes collaborateurs qui se plaignent de sa rigueur. Ainsi, je me retrouve à  continuer de faire ce que je faisais, et avec des tensions internes en plus ! Que me conseillez-vous ?

Rabat – K.T.

Votre équipe avait l’habitude de «vivre» au sein de l’entreprise d’une certaine façon. En contact direct avec vous, un climat de confiance et de respect s’est instauré au fil des années. De plus, avoir à traiter directement avec le «chef» est toujours valorisant pour tous. Chacun avait donc sa place, ses ambitions, ses rêves aussi. Et du jour au lendemain, vous plongez votre équipe dans un univers différent ! Une personne de «l’extérieur» occupe la «place» convoitée certainement par quelques-uns. Cette personne est perçue comme un «pare-feu», filtrant les échanges avec vous. Elle met en place des procédures là où tout le monde avait l’habitude de faire «sans».

Système d’évaluation

Ce sont des faits, et comme on dit : «les faits sont têtus». Il ne sert à rien de les rejeter, il faut bien au contraire les analyser du point de vue de votre équipe qui doit certainement percevoir ce changement comme une menace à leur zone de confort. Aussi, à vous de dénouer cet enchevêtrement de sentiments par un discours clair mais aussi et surtout valorisant pour votre équipe. Ne dites pas : «je n’ai plus le temps de gérer tous ces détails avec vous et c’est pourquoi j’ai recruté cet excellent profil». Ce qui sera compris comme : «Tout ceci ne m’intéresse plus et vous êtes des nuls», mais dites : «avec cette nouvelle organisation, et cette personne qui possède une expérience qui complète parfaitement nos compétences nous pourrons aller plus vite, et chacun sera en mesure d’exprimer pleinement ses potentialités».
Et puisque ce sera à votre bras droit d’évaluer votre équipe, vous devez impérativement mettre en place un système d’évaluation transparent et équitable. Ainsi, votre équipe saura que vous continuez à «connaître» leurs efforts et donc à les «reconnaître». Car, sachez que dans pareille situation, ne pas être rassuré quant à notre évaluation reste une des embûches les plus difficiles à surmonter.

Pour vous aussi !

Avoir eu l’habitude pendant des années de se «frotter au terrain» et se retrouver du jour au lendemain seul dans son bureau à lire de magnifiques reportings n’est pas si facile à vivre. Vous avez été certainement tenté de vous «immiscer» dans le travail de votre bras droit sans même vous en apercevoir, mais sachez que fonctionner de cette manière rend sa tâche plus difficile. Et sans pour autant afficher une confiance aveugle vis-à-vis de cette personne, évitez au maximum de commenter en présence de votre équipe ses agissements . «Allez, patientez, je sais qu’il est parfois maladroit, mais aidez-le et sinon, s’il y a le moindre problème, n’hésitez pas à me le communiquer» : Ce serait la manière la plus désastreuse de réagir.
«Prendre la place du chef» est loin d’être une tâche aisée, mais lorsqu’il s’agit d’une entreprise telle que la vôtre c’est encore plus complexe, aussi, aidez cette personne à faire sa place en la conseillant, la briefant sur les profils à gérer…. Sachez qu’il lui faudra au minimum 18 mois pour ne plus être considéré comme un intrus, mais si vous l’aidez à obtenir des résultats visibles rapidement, et donc à faire la preuve que sa venue a été bénéfique pour tous, alors, vous pourrez sans doute raccourcir ce délai !

A vous de jouer !