Marre de me faire dépasser par les beaux parleurs !

Dans notre entreprise, ce qui compte ce sont les APPARENCES ! D’abord (je sais, c’est fou) comment on est habillé, de quelle famille on est issu… et, bien sûr, comment on arrive à ENJOLIVER notre communication. Du coup, des personnes comme moi qui se contentent bêtement de faire leur travail et non pas de perdre du temps à communiquer sont laissées au bord du chemin. Pendant ce temps, les beaux parleurs, eux, se gargarisent de leurs résultats médiocres qu’ils savent si bien présenter en réunion ! Que me conseillez-vous ? R.L.- Rabat

La cour de récré en entreprise !

Vous avez raison, certaines entreprises ont des ressemblances surprenantes avec les cours de récréation de notre enfance, sauf que, justement, nous sommes censés avoir l’âge de la maturité…

Maintenant, ces aspects «vestimentaires» ne doivent pas vous empêcher de garder la tête froide comme vous semblez le faire d’ailleurs.

Car ce qui compte, c’est la performance enregistrée, et dans quelles mesures votre contribution permet à l’entreprise d’avancer dans la mise en application de sa stratégie et l’atteinte de ses objectifs… Et dans ce registre, le fait de porter le costume à la dernière mode a très peu de rôle à jouer, n’est-ce pas ?

A vous de briller

Eh oui, et même si les «managers» sont de plus en plus avertis, il n’en reste pas moins que ceux qui savent «briller» sont automatiquement plus facilement repérés que les travailleurs de l’ombre.

D’ailleurs, ces derniers finissent par développer une aversion pour tout ce qui touche de près ou de loin à «la communication» et à toutes ces présentations sur power point remplies de vide et aussi d’arrogance.

Seulement voilà, est-ce la solution ? Non !

D’abord, pour l’entreprise qui ainsi se voit «privée» des véritables lumières de ses véritables experts et qui se laisse emporter par les chants de ceux et celles dont la voix porte mais pas la performance et l’exigence réelles.

Et puis pour VOUS : car vous MERITEZ que votre travail soit RECONNU. Et pour cela il faut d’abord qu’il soit CONNU. Et ça : c’est votre job !

Alors, même si vous n’aimez pas trop cela, lancez-vous et apprenez à développer vos talents de communicateur.

Non pas pour VOUS valoriser mais surtout pour permettre à votre entreprise d’entendre votre voix : une voix intègre et intelligente !

En faisant cela vous ne renierez pas vos valeurs car vous resterez bien entendu toujours concentré sur le CONTENU et non «l’emballage».

Vous serez ainsi toujours dans la quête de la rigueur et de la conscience professionnelle car cela n’est pas négociable.

Eteignez les mauvaises lumières

Dans cette démarche vous devrez rendre «invisibles» ces personnes qui vous agacent et qui finissent par jalonner votre journée de «bad vibes».

Ce collègue se gausse de résultats extraordinaires face au big boss alors que vous savez qu’il n’en est rien et qu’il a juste «arrangé» les chiffres «pour faire joli» ? Cet autre collègue présente un budget «de contes de fées»?

Glissez sur l’info et retournez à votre job : ce qui compte c’est VOTRE travail ! Et la lumière : c’est vous!