Marché de l’emploi : une rentrée dynamique attendue par les experts

Plusieurs professionnels ne se prononcent pas encore mais d’autres parlent de quelques signaux de reprise. Nouvelles technologies, banques/assurances, agroalimentaire…, les secteurs qui recrutent n Les commerciaux toujours très demandés.

Après une année 2016 difficile et un début 2017 poussif, peut-on espérer une reprise du marché de l’emploi d’ici la fin de l’année ? Dans un contexte mouvant et incertain, plusieurs professionnels du recrutement préfèrent ne pas se prononcer et attendent le mois d’octobre pour parler de reprise ou pas.

Mais selon Abdelaziz Bennis, DG du cabinet IBB Search Executive, plusieurs indicateurs laissent présager une bonne reprise. «Les entreprises nationales procèdent depuis quelques mois à l’élaboration et à l’exécution de nouvelles stratégies dont les impacts organisationnels et les nouveaux besoins en compétences commencent à être anticipés. D’autres facteurs comme l’internationalisation de leurs activités, notamment sur le continent africain, contribuent à la dynamique du marché de l’emploi». Un avis partagé par Philippe Montant, DG de Rekrute pour qui la rentrée de cette année devrait être plus dynamique.

Plusieurs secteurs sont derrière cette tendance. On retrouve les mêmes, à savoir les nouvelles technologies, le BTP, les centres d’appels. Ces derniers sont talonnés par les banques/assurances, agroalimentaire ou encore la grande distribution. Mais dans beaucoup de cas, le recrutement reste motivé par le remplacement poste pour poste (démission, retraite…) plutôt que par la croissance.Les métiers émergents du Maroc, notamment l’automobile (câblage et construction) et l’aéronautique ne sont pas en reste puisqu’ils sont à l’affût de profils d’ingénieurs et techniciens spécialisés.

Les métiers du digital en force

Côté profils, il y a toujours une demande consistante sur les commerciaux et les marketers, qui répondent aux besoins en croissance de l’entreprise et qui lui permettent de faire face à une concurrence toujours plus acharnée. Les autres profils les plus recherchés sont ceux qui répondent aux besoins de modernisation des structures et de renforcement de l’édifice organisationnel dans un souci d’optimiser la gestion de l’entreprise. On peut citer les qualiticiens, les contrôleurs de gestion, les responsables ressources humaines, les responsables hygiène, santé et sécurité.

Enfin, une tendance se dessine de plus en plus sous l’effet de la transformation numérique des entreprises et la digitalisation. De plus en plus, des experts du digital sont demandés sur le marché (directeurs généraux pour la stratégie digitale, directeurs du digital, directeurs marketing et commerciaux pour les nouveaux produits, directeurs de la communication digitale, directeurs du big data…) dans le but d’accroître les revenus et la rentabilité.