Mamoun Kabbaj : Chaque entreprise doit définir les règles qui conviennent à  son environnement

Questions à  : Mamoun Kabbaj, Directeur des centres de compétences de Logica North Africa

La Vie éco : Faute de cadre juridique au Maroc, comment peut-on réguler l’usage d’internet au sein de l’entreprise?

Aujourd’hui, on peut parler de règles mises en place par les entreprises et qui leur sont propres plutôt qu’une réglementation concernant l’utilisation d’internet. Ce qui est clair, c’est que l’accès à internet ne peut être considéré comme une faveur accordée aux collaborateurs et encore moins un luxe pour l’entreprise. C’est un outil de travail à part entière. Ceci est vrai pour toute entreprise aux pratiques «modernes» et encore plus pour une entreprise telle que Logica, acteur majeur dans le service informatique. La question n’est donc plus de savoir s’il faut ou non donner l’accès à internet aux collaborateurs mais plutôt comment fournir un accès de qualité tout en s’assurant de son usage dans le respect du collaborateur, du contexte et des exigences de l’entreprise. Dans la pratique, l’accès est libre avec des règles partagées.
 
Quels sont les moyens de contrôle que l’entreprise peut mettre en place ?

Il existe plusieurs moyens communément utilisés. En amont, l’employeur peut limiter ou bloquer l’accès aux sites qui sont incompatibles avec un usage professionnel ou à certaines normes de sécurité de l’entreprise. En aval, il est aussi possible de contrôler le trafic par utilisateur pour éviter toute dérive préjudiciable à la vie de l’entreprise.
Toutefois, Internet est tellement présent dans la vie quotidienne, surtout celle des populations jeunes habituées à être connectées en permanence, que la censure n’est pas la seule solution appropriée.
Au-delà des moyens techniques, la responsabilisation des collaborateurs reste la meilleure prévention contre des risques d’utilisation nuisible pour l’entreprise.
Pour Logica, elle se fait par le biais d’une charte d’utilisation des ressources informatiques qui définit le cadre d’utilisation des outils mis à la disposition du collaborateur par l’entreprise, dont internet fait partie.
 
Dans ces cas, quels peuvent être les droits et obligations de l’employeur et de ses collaborateurs concernant son utilisation ?

L’employeur met à la disposition de ses collaborateurs l’accès à internet en tant qu’outil de travail, de collaboration mais également comme moyen d’accès à des informations pour maintenir par exemple leurs connaissances à travers des forums, des sites d’éditeurs…
Le collaborateur doit le considérer en tant que tel. L’usage privé est bien entendu toléré tant que la productivité et la qualité du travail ne sont pas impactées et qu’aucun risque de sécurité n’est posé.
Il est à ce sujet utile que chaque entreprise définisse les règles qui conviennent à son contexte et les partage avec ses collaborateurs.
Au final, internet n’est qu’un outil, son impact dépend de l’usage qui en est fait. Bien utilisé, il peut améliorer la productivité et le climat de confiance en entreprise. Mal utilisé ou encore bloqué, il peut dégrader la performance des collaborateurs et donc la compétitivité de l’entreprise.