L’Université internationale de Rabat ouvre ses portes en septembre prochain

Sept pôles d’enseignement et de recherche seront mis en place.
L’université pourra accueillir 6 000 étudiants.
Les frais de scolarité sont fixés à  68 000 DH.

L’Université internationale de Rabat (UIR), première université privée marocaine sous contrat avec l’Etat, ouvrira ses portes en septembre prochain.
Créée par des universitaires et chercheurs marocains résidant à l’étranger, l’UIR proposera un vaste éventail de formations toutes tournées vers l’international. Elles sont regroupées en 7 pôles d’enseignement et de recherche : business, management, finance et fiscalité ; langues, cultures et civilisations ; architecture et design ; sciences politiques et relations internationales ; technologies de l’information et de la communication ; aéronautique, automobile, naval, spatial et ferroviaire ; énergies renouvelables, études pétrolières.  
«Pour le démarrage, l’UIR
propose quelques cursus aboutissant au master dans les pôles Business-management et TIC, ainsi que des classes préparatoires MPSI (maths, physique et science de l’information)», annonce Cyril Perez, directeur de la communication et des relations publiques à l’Université internationale de Rabat. Les cours seront dispensés provisoirement dans des locaux du Technopolis de Rabat et au lycée André Malraux de la même ville.
En construction sur un terrain de 20 ha, dans ce centre offshore de la capitale administrative, les premiers bâtiments de l’université seront prêts en 2011. L’UIR disposera d’espaces réservés à l’enseignement mais aussi d’un campus résidentiel (400 studios au départ), d’équipements et terrains sportifs et de bien d’autres espaces. A terme, ce sont environ 6 000 étudiants qui pourront étudier et résider en même temps au  campus.
Le projet a nécessité un investissement global de 1,2 milliard de DH.

Des possibilités de bourse pour 20% des étudiants

Les cycles de formation seront ouverts aux bacheliers, élèves des classes préparatoires ainsi qu’aux étudiants ayant des diplômes de l’enseignement supérieur. Quelle que soit la filière choisie, les étudiants auront la possibilité de suivre un ou deux semestres d’études à l’étranger chez un partenaire académique. Ainsi, les filières sont toutes en double diplomation avec des universités prestigieuses, notamment l’Ecole supérieure de commerce de Rennes, l’Ecole spéciale d’architecture de Paris, l’Institut supérieur de l’aéronautique et de l’espace, l’Université Henri Poincaré de Nancy et Yale University. Coût de la formation : 68 000 DH par an, plus 18 000 DH pour le logement. Près de 20% des étudiants pourront toutefois bénéficier d’une bourse selon des critères précis.