L’Ona ouvre son université

C’est une structure virtuelle qui s’appuie sur différentes grandes écoles nationales et étrangères pour former les salariés

Leadership, management, langues…, différentes disciplines sont proposées.

L’Université Ona, c’est la nouvelle structure de formation que vient de créer le groupe éponyme. Sorte d’université d’entreprise virtuelle, selon les propos de Saâd Bendidi, président de l’université et PDG du groupe, cette nouvelle structure aura pour mission de contribuer au développement de la performance de ses filiales. L’université a fait le choix d’un mode de fonctionnement en réseau grâce à ses partenariats avec des grandes écoles nationales et internationales.

Des cycles de formation sont déjà opérationnels. Il s’agit notamment du cycle «executive management», réalisé avec l’Instituto de Empresa, l’une des plus prestigieuses écoles madrilènes, ou encore le cycle «potentiel junior», réalisé avec l’université Al Akhawayn d’Ifrane. De ce fait, l’université Ona s’ouvrira aux meilleures compétences et dispensera des enseignements de très haut niveau en accueillant les meilleurs experts.

Les technologies de l’information comme support
Grosso modo, la formation porte sur plusieurs thématiques.
Par exemple, le programme «Leadership et développement» vise notamment à développer l’excellence managériale des hauts cadres et dirigeants du groupe et le programme «Synergies et transverses» permettra de professionnaliser les filières métiers du groupe. D’autres enseignements porteront sur la finance, le pilotage et le contrôle, les langues et la culture.

Pour l’année en cours, l’université devrait former quelque 500 personnes. Bien plus, le groupe a pour objectif d’augmenter jusqu’à cinq le nombre de jours de formation par an et par salarié. L’université compte également être la plus innovante possible en matière de techniques de formation grâce à un dispositif moderne de solutions pédagogiques (e-learning, e-conférences, intranet, cercles benchmark, visites d’entreprises à l’étranger, conférences avec des experts…). Les programmes seront naturellement développés sur mesure pour répondre aux attentes et problématiques du groupe.

Par ailleurs, l’Ona ouvrira également l’Institut de commerce et de distribution, destiné à renforcer les métiers de la distribution. Le centre, qui sera opérationnel début 2007, aura pour ambition de former les 5 000 salariés que comptent les deux enseignes Marjane et Acima.