L’OFPPT consolide son partenariat avec la Fenelec

Au titre de l’année scolaire 2012-2013, 46 000 stagiaires sont formés dans les domaines de l’électricité, de l’électronique et des énergies renouvelables. Trois instituts dédiés aux énergies renouvelables sont prévus à  Casablanca, Ouarzazate et Tarfaya.

Résultat satisfaisant pour l’Office de formation professionnelle et de la promotion du travail  (OFPPT) et la Fédération nationale de l’électricité et de l’électronique (Fenelec). Engagés en faveur de la généralisation du partenariat dans le développement de l’offre de formation, les deux entités ont tenu une réunion du Comité directeur conjoint, qui a constitué une opportunité de saluer les résultats satisfaisants atteints en termes d’adéquation Formation/Emploi grâce aux efforts conjoints entrepris depuis plus de dix ans.

Pour rappel, l’OFPPT forme en 2012-2013 dans les secteurs de l’électricité, de l’électronique et des énergies renouvelables près de 46 000 stagiaires (contre 10 000 en 2002-2003). Le taux d’insertion moyen de 74%. De plus, trois instituts dédiés aux énergies renouvelables sont projetés à Casablanca, Ouarzazate et Tarfaya, pour accompagner l’essor de ce secteur qui générera 150 000 à 200 000 emplois à l’horizon 2025, en regard des perspectives de marchés pour les entreprises marocaines, notamment en Afrique.

Les deux parties ont convenu de mettre en place de nouvelles filières en réponse à l’émergence des nouveaux métiers dans certains sous-secteurs, en l’occurrence la domotique, la microélectronique, le bobinage moteurs et transformateurs, l’énergie hydrolienne,…ainsi que la bioénergie qui présente un potentiel important dans le monde rural, au Maroc et en Afrique, essentiellement en termes d’auto-entreprenariat., pour renforcer le partenariat au niveau régional. Par ailleurs, l’OFPPT et la Fenelec ont décidé d’œuvrer pour un cadre partenarial tripartite OFPPT/ONEE/Fenelec pour la formation dans les métiers de l’énergie électrique et l’accréditation des diplômes.