L’hypnose

Un antidote contre la peur et l’anxiété

«L’hypnose est une technique mais aussi un état de conscience», selon le Dr Hachem Tyal, psychiatre, hypnothérapeute. Il permet d’accéder à  l’inconscient. Son histoire officielle commence avec Mesmer. Freud en était un pratiquant avant de se rendre compte de la possibilité que le sujet mente. Néanmoins, la discipline reste efficace. Concrètement, ses applications sont multiples : arrêt du tabac, insomnies, timidité, anxiété…

«Avec l’hypnose, on peut inscrire des réponses dans l’inconscient d’une personne et faciliter la gestion d’un problème», explique le Dr Tyal. Par exemple, lorsqu’on éprouve une appréhension vis-à -vis d’une situation donnée : quand on a affaire a des responsables, des supérieurs hiérarchiques auxquels on veut demander quelque chose, comme une augmentation de salaire. Dans ce cas de figure, l’hypnose permet de surmonter la peur et l’anxiété. Mais dans d’autres cas, il s’agit de faire face à  des problèmes d’estime et d’affirmation de soi : on se sent faible devant quelqu’un. «Il s’agit ici de pallier des manques au niveau de la personnalité», précise le Dr Tyal. En somme, il faut donner à  ses supérieurs l’impression qu’on est digne de confiance, et cela passe par la capacité à  s’imposer.

Il est aussi possible de pratiquer l’autohypnose, c’est-à -dire se mettre dans un état de transe pour se détendre. Un cadre supérieur français témoigne : «ça permet de calmer sa tension, de se détendre. Dix minutes passées dans cet état ont autant d’effet que deux heures de repos».
Signe des temps, il est de plus en plus courant de voir des spécialistes des ressources humaines faire appel à  des techniques qui en sont dérivées. Ainsi, on a vu des cours de fin de cursus d’une école de commerce marocaine se terminer par une séance de gestion du stress avec des techniques hypnotiques.

Avis de spécialiste
On peut changer quel que soit l’âge

«Les techniques de développement personnel sont très importantes. Une idée fausse consiste à  dire qu’une fois atteint l’âge adulte, on ne change plus. Ce qui est dommage car tout le monde change, et en permanence. Il est important qu’on s’en donne les moyens, quitte à  être aidé en ce sens par des professionnels. On peut y gagner à  développer de nouvelles compétences situationnelles. C’est vrai dans le monde de l’entreprise, o๠tout le monde n’est pas naturellement doté de la capacité à  résoudre des problèmes, à  apporter des réponses à  des situations données. L’objectif est de s’adapter à  des situations et de résoudre des problèmes quels qu’ils soient.
En ce sens, les techniques de développement de soi sont très importantes. Notamment en terme de maà®trise de ses émotions. Le yoga et la méditation entrent dans ce cadre, mais aussi la sophrologie, l’hypnothérapie ou encore la relaxation, qui sont très importants, et vers lesquels il m’arrive d’orienter des patients.»

Dr Hachem Tyal Psychiatre, psychothérapeute

Témoignage
Noureddine Belfekkak Etudiant
«J’ai vaincu ma timidité grâce à  l’hypnose»
«L’hypnose, ce n’est pas comme dans les films. On ne vous fait pas faire ce qu’on veut. Lors de la transe, un voile noir couvre les yeux et l’on est complètement déséquilibré ; on perd tout sens de l’orientation. Dans cet état, on est sans défense. Il est donc important de faire confiance à  l’hypnotiseur. J’ai suivi des séances pour surmonter ma timidité. Maintenant, je prends la parole en public sans aucun problème. Ce n’est pas qu’on n’a plus peur du regard des autres, mais on ne le redoute plus. Par contre, pour l’apprentissage, les informations qu’on a en tête ne sont pas restituées telles quelles. Quoi qu’il en soit, cela m’a apporté un grand changement dans ma vie quotidienne.»