L’humilité est la meilleure alliée d’un manager

Avis d’experts : Chantal Aounil, Responsable recrutement, Bil Consulting (Conseil RH).

Pour apprécier et parfaire son leadership, un manager doit avoir à sa disposition une large palette d’outils pour la gestion des équipes et des projets en fonction des résultats qu’il souhaite obtenir, quand il se trouve confronté à une situation donnée. Mais pour cela, il devra garder à l’esprit que le secret ne réside pas que dans les outils, mais dans la maîtrise de l’utilisation de ceux-ci. Cela signifie qu’il faut être capable de mettre en œuvre le bon instrument au bon moment.

La première étape consiste à identifier la situation : manque d’affirmation, mauvais résultats de ses collaborateurs, démotivation, ambiance stressante, conflits, etc. La liste des difficultés auxquelles peut être confronté un manager est longue et ce dernier doit constamment être en éveil. C’est pourquoi il doit accepter l’idée que certaines situations peuvent résulter de sa façon de faire. Il doit donc apprendre à décrypter ces signaux de manière à pouvoir rectifier le tir pour éviter que la situation ne s’aggrave.

Ensuite, il devra se demander qui est en cause, lui ou les autres ? L’humilité s’avère être dans ce cas sa meilleure alliée. Et rappelons-le, en bon manager, il ne doit surtout pas attendre que la situation dégénère. Il devra se poser les bonnes questions au bon moment et être vigilant car, malheureusement, reconnaître ses erreurs n’est pas donné à tout le monde. Bien communiquer, savoir accompagner, motiver, déléguer…

En réalité, le parfait manager n’existe pas, cela dépend plutôt de critères comme le poste qu’il occupe, son environnement et son équipe.
Alors, comment un manager peut-il parfaire son leadership? Un cadre dirigeant peut tout d’abord envisager une formation pour pallier ses lacunes, approfondir ses connaissances du métier ou renforcer ses compétences managériales. Le coaching ou accompagnement personnalisé, très en vogue au Maroc depuis une dizaine d’années, peut s’avérer très efficace s’il est réalisé de manière professionnelle.

Autre variante, le coaching in situ (au sein de l’entreprise) qui consiste à mettre en situation un ou des individus pour notamment évaluer la manière dont elles gèrent des situations ou si elles réagissent de façon pertinente et adaptée dans un contexte donné. Pour être plus précis et cibler les axes de développement, le coaching doit être précédé, en amont, par un travail d’analyse.

L’évaluation individuelle et/ou en groupe (assessment center) sont des moyens utilisés en entreprise pour mieux cerner les compétences des managers. Ces méthodes permettent notamment d’apprécier les styles de management, les attitudes déployées dans le travail en équipe, les modes de relation avec la hiérarchie, la gestion du stress, lorsque le cadre est soumis à la pression dans la prise de décision. Individuels ou en groupe, les exercices ou jeux de rôle mettent les managers en situation, et les compétences qui dépendent du poste visé sont alors évaluées.
Les questionnaires de personnalité, proposés par des cabinets spécialisés, font partie de ces processus. Ils dévoilent les tendances des managers et des cadres à utiliser telles ou telles compétences comportementales et managériales en environnement professionnel. Utilisés dans les cycles de développement personnel et professionnel, ils sont aussi employés par les consultants en recrutement, les DRH ou encore les managers recruteurs formés à ces outils, leur permettant de cibler la ou les personnes les mieux adaptées à la fonction cible et à la culture d’entreprise. C’est l’entreprise qui est le plus souvent en demande de ces démarches d’évaluation et d’accompagnement.

Mais le manager peut aussi être acteur de son développement, en s’engageant dans un bilan de compétences. Il lui permettra à un moment de son parcours de faire le point sur ses compétences, afin de faire évoluer sa carrière et contribuer par ricochet à améliorer les résultats de son équipe. Mais cet outil est encore très peu utilisé au Maroc.