L’évaluation comportementale monte en puissance dans les organisations

Evaluer les comportements des collaborateurs et même des dirigeants est une pratique en plein essor dans les entreprises. L’objectif est d’identifier les facteurs de succès des équipes de travail et les risques potentiels, de jauger les comportements dans une situation inédite, d’évaluer les qualités humaines…

MBTI, Assessment center, Papi…, ces  acronymes ne vous disent peut-être pas grand-chose. Ce ne sont rien d’autres que les dénominations de tests de personnalité dont l’utilisation est devenue courante, que ce soit pour appuyer une décision de recrutement ou de mobilité, identifier des talents ou tout simplement pour se découvrir.

Si l’évaluation comportementale connaît un succès de nos jours c’est pour plusieurs raisons. D’abord parce que tout l’enjeu consiste aujourd’hui à optimiser des objectifs de productivité pour l’organisation tout en veillant à respecter le capital humain. «Les outils d’évaluation doivent avant tout permettre aux personnes d’exprimer pleinement leurs talents au sein d’un environnement de travail et d’une culture d’entreprise qui leur sont favorables», explique Saad Benkirane, DG du cabinet Idoine.

Ensuite, parce que les entreprises sont dans une phase où l’intelligence collective est de plus en plus demandée. Identifier les facteurs de succès des équipes de travail et les risques potentiels, jauger les comportements dans des situations inédites…, on est dans l’ère de l’évaluation des facteurs en mesure de stimuler l’esprit de collaboration au sein des organisations.

Les tests de mise en situation sont parmi les plus appréciés par les évaluateurs

Parmi les outils, les tests de mise en situation sont parmi les plus appréciés par les évaluateurs. Ils donnent la possibilité de voir comment les candidats réagissent par instinct face à des situations complexes.

Quelle valeur ajoutée pour ceux qui en sont soumis ?  D’abord connaître et comprendre leur personnalité avec ses points forts et faibles. Certains candidats profitent de cette occasion, surtout après un bilan de compétences ou un questionnaire de personnalité, pour rebondir ou trouver une nouvelle voie d’épanouissement.

Les tests ne se limitent pas au niveau individuel, certaines entreprises sont en mesure de déployer des évaluations collectives sous forme de cartographie des compétences qui permettent de mettre en adéquation les managers et responsables opérationnels et les orientations attendues sur le plan comportemental, et de mettre en place les plans d’accompagnement et de formation managériaux adaptés.