Les voitures de fonction, est-ce à  la tête du client ?

Je travaille dans une entreprise familiale de taille moyenne. J’occupe un poste Â«à  responsabilités», comme on dit, et je dois dire que j’adore mon job et m’occupe de tous les dossiers mais sur certains points, en fait, j’ai vraiment l’impression d’être dans une «épicerie»… La dernière chose en date concerne ma voiture… On m’a proposé un véhicule vraiment de très bas de gamme alors que je fais beaucoup de route et que d’autres responsables dans la société ont eux une voiture de luxe !
Je ne sais pas trop comment m’y prendre pour réclamer car je ne veux pas qu’on interprète mal ma demande mais en même temps il n’est pas question de me taire !

Ah ! les hommes (et les femmes d’ailleurs) et la voiture… Mais cette dernière n’est qu’un «bleu de méthylène», un révélateur non seulement des dysfonctionnements de procédures mais aussi de certaines «luttes d’ego»…
Procédures
S’il existe une procédure, une clause dans votre contrat qui traite de ce sujet, vous avez la réponse toute simple à votre problématique ! Il vous suffira de vous rapprocher de la personne en charge de ces sujets et de le lui rappeler. Mais dans le cas contraire…vous devrez tout simplement argumenter votre «requête» sans tomber dans le piège de la critique acerbe et surtout très dévalorisante pour vous…
On vous «a proposé une voiture» : alors négociez un budget et faites des propositions tout simplement. Mais exprimez-vous rapidement avant qu’on ne vous livre votre «vroum vroum» et que vous n’ayez d’autres choix que de faire preuve d’humilité… au volant.
Enfin, ne vous comparez pas aux autres (surtout s’il n’existe pas de procédures claires), peu importe que tel membre de la famille conduise un modèle coûteux, ce qui compte c’est que vous obteniez gain de cause… et non d’entrer en guerre sur un sujet, vous me l’accorderez bien, peu important après tout…
Ego
Je me souviens de ce cadre supérieur qui avait exigé un modèle de PC portable très coûteux alors qu’il n’en avait pas besoin. Alors qu’une personne lui posait la question, il eut cette réponse : «Et pourquoi pas, je suis bien mieux positionné que ceux qui ont ce modèle alors je l’exige et même si je ne m’en sers pas c’est une question de principes».
L’ego peut être parfois amusant : lorsque deux adultes responsables et «matures» se «battent» pour une place de parking proche de l’ascenseur ou un bureau plus grand ! Et pourtant il s’agit du quotidien de la majorité des entreprises ! Mais l’ego est aussi un formidable frein au travail d’équipe, au benchmark de bonnes pratiques et à la créativité. Il enferme les personnes dans des paradigmes étriqués pendant que la concurrence s’engouffre dans cette autoroute offerte à eux.
Alors, ne tombez pas dans ce piège… Oui, vous avez besoin d’un véhicule plus «puissant», compte tenu de vos déplacements. Et oui, d’autres auront de plus jolies voitures, mais so what ?
Gardez à l’esprit ce raisonnement et vous serez beaucoup plus crédible lorsqu’il s’agira de défendre votre budget «voiture» parce que vous le défendrez pour les BONNES raisons.
Vous avez dit familiale ?
Les entreprises familiales sont bien trop souvent vilipendées de nos jours, et la plupart du temps à tort…
Dans ce type de structure, on vous donne en général la chance d’évoluer avec plus d’autonomie que dans une grande structure, on vous fait participer aux réflexions et aux décisions et on arrive à appliquer ces dernières de manière plus rapide et souple.
Nous avons aussi la chance de pouvoir évoluer plus rapidement, pour peu que nous sachions que la chance se repère et se travaille aussi !
Alors vous avez décidé d’intégrer ce «modèle d’entreprise», acceptez-en certaines règles du jeu et faites évoluer certaines choses par votre intelligence et votre sens de…la mesure !

A vous de jouer !