Les systèmes d’information RH séduisent les entreprises

Les systèmes d’information RH apportent de nouvelles réponses aux attentes des entreprises . Ils permettent un meilleur ajustement des politiques ressources humaines.

Trop longtemps centrés sur la gestion administrative du personnel, les systèmes d’information RH ont pris ces dernières années un virage technologique et fonctionnel qui leur permet enfin de mieux répondre aux véritables enjeux stratégiques des directions des ressources humaines et à la nécessaire réactivité imposée par un contexte en permanente évolution. Aujourd’hui, des facteurs comme la mobilité, la dématérialisation, la généralisation des outils de business intelligence, le passage au cloud ou encore le déploiement des self-services ou l’utilisation des réseaux sociaux font que les managers RH sont obligés de devenir plus flexibles pour permettre aux employés et aux cadres de travailler n’importe où et n’importe quand.

Les solutions facilitent la prise de décisions

Les avantages ne manquent pas, à commencer par la responsabilisation des employés. La création des interfaces individuelles pour chaque salarié est très importante car cela lui permet de piloter lui-mêmes les aspects ressources humaines qui le concernent.

Les managers RH ont, pour leur part, la possibilité de surveiller les tendances de fond grâce aux bases de données et aux outils d’analyse et en tirer des enseignements. Ils peuvent aussi concevoir des tableaux de bord, disposer d’indicateurs sur-mesure et d’en publier instantanément les résultats auprès des managers opérationnels, ce qui permet un meilleur ajustement des politiques ressources humaines.

De nombreuses enquêtes à l’international montrent qu’une majorité de chefs d’entreprises misent sur le numérique pour leur entreprise, et ce, à l’heure où il n’existe plus de frontières entre les sphères privée, publique et professionnelle. Les enquêtes montrent également que les  deux tiers des décideurs métiers reconnaissent être désormais impliqués dans les prises de décisions sur le numérique, quand le tiers d’entre eux participe directement à celles-ci.

Mais, au-delà de l’enjeu technologique, la réussite de l’adoption de solutions collaboratives dépend de la bonne conduite de changement au sein de l’entreprise. Les collaborateurs doivent adopter une démarche participative pour tirer profit des avantages du collaboratif.