Les secteurs et métiers qui vont marquer l’année 2008

EDS, Dell, Capgemini, GFI Informatique, Atos Origin, Tata Consulting Services…, l’impact des gros mastodontes commence à  se faire sentir sur le marché de l’emploi.

Nouvelles technologies
EDS, Dell, Capgemini, GFI Informatique, Atos Origin, Tata Consulting Services…, l’impact des gros mastodontes commence à se faire sentir sur le marché de l’emploi. Aujourd’hui, les sociétés de services informatiques et d’ingénierie (SSII) s’arrachent les profils pointus, principalement ceux qui maîtrisent le Java/J2EE, le Dot Net et les progiciels de gestion (ERP). Les SSII marocaines ont du mal à retenir leurs compétences à cause des offres des filiales des sociétés étrangères. La guerre des talents ne fait que commencer.

Tourisme et hôtellerie
Si on doit retenir un aspect caractéristique du secteur du tourisme et plus particulièrement de l’hôtellerie-restauration, c’est qu’il évolue très vite. Les métiers y sont diversifiés et par conséquent les profils recherchés sont très variés. Détenteur d’un BTS, apprenti ou diplômé Bac+4 sont tous les bienvenus. Pour les profils, cela va du directeur d’hôtel, directeur d’hébergement, directeur de restauration jusqu’au chef de rang et chef cuisinier.

Automobile
Le projet phare dans le secteur automobile est signé par le constructeur français Renault-Nissan. Il porte sur la création d’une unité d’assemblage d’une capacité de 200 000 voitures par an devant générer près de 6 000 emplois directs et 30 000 emplois indirects. Ces emplois indirects seront créés par tous les équipementiers et autres sous-traitants appelés à s’installer à proximité de l’usine Renault.
Une main-d’œuvre hautement qualifiée est plus que nécessaire dans ce domaine, allant du design jusqu’à l’engineering.
En prélude, les équipementiers vont certainement recruter pour commencer à former les employés intermédiaires.

Immobilier et BTP
Des architectes aux ingénieurs BTP et génie civil en passant par le tertiaire, tous les profils sont demandés. Les professionnels du BTP ont été dépassés par la croissance. Le secteur est actuellement en proie à une pénurie de main-d’œuvre.