Les principes du savoir-vivre dans les nouveaux médias

On doit observer les règles de l’orthographe et grammaticales comme dans le courrier normal.
Il est important de séparer les adresses personnelle et professionnelle.
Toujours respecter les principes de courtoisie et de rigueur.

Le monde change, l’étiquette évolue aussi en adaptant les bons vieux principes à la nouvelle réalité. Le courrier électronique a remplacé une grande partie des communications écrites traditionnelles. Nous sommes présents sur les portails professionnels et ceux destinés au grand public ; nous y exposons nos photos, nos parcours et -souvent- nos opinions personnelles. Nous nous exprimons également à travers nos blogs et apparaissons sur les sites web de nos entreprises. Tous ces moyens de communication modernes sont là pour nous faciliter les contacts avec le monde, autant nous en servir avec conscience et discernement. Pour commencer, regardons de plus près les deux applications les plus répandues : le courrier électronique et les forums de discussions.
Le courrier électronique obéit -d’une manière générale- aux mêmes principes de politesse que le courrier traditionnel, sauf que sa forme reste plus simple et plus directe. L’observation des règles de l’orthographe et grammaticales dans les messages électroniques est identique à celle du courrier normal. L’unique exception concerne certains accents (ou lettres) lorsqu’ils sont inaccessibles dans les systèmes d’exploitation locaux. Parfois leur utilisation peut provoquer même l’illisibilité des messages. Dans ces cas, il est préférable d’utiliser les lettres de l’alphabet standard.
L’avantage indéniable du courrier électronique est sa rapidité. Toutefois, il ne faut pas tomber dans le piège de la conviction que le destinataire le reçoit instantanément. Car, souvent, ce n’est pas le cas : il peut être hors zone de couverture, en mission, ne pas avoir accès à l’internet, subir une panne de serveur ou la saturation d’un réseau. Toutes ces situations arrivent couramment et ne pas en tenir compte serait une erreur.

Un e.mail a la même importance qu’une lettre classique

Choisissez une adresse crédible pour les besoins de votre travail et séparez-la de votre e-mail privé. Celle que vous destinez à l’usage professionnel ne doit jamais apparaître sur les blogs, les forums de discussion «grand public» ou les chats. Pour écrire, choisissez toujours une police simple et évitez d’écrire en majuscules. Dans le langage cybernétique, cela s’apparente à un cri !
En envoyant un e-mail, mettez un seul sujet par envoi et indiquez-le clairement dans le sujet. Pour une réponse ou une relance par e-mail, pensez à adjoindre le message précédent, au cas où votre correspondant aurait perdu le fil des échanges. L’e-mail cité sera en dessous de votre texte. Si vous souhaitez répondre point par point, vous pouvez intervenir dans le corps même de l’e-mail de référence, en rédigeant vos observations dans une couleur différente.
Un e-mail, c’est comme une lettre : il est privé. C’est pourquoi il est inconvenable de forwarder à quelqu’un le courriel qui ne lui a pas été destiné. De même, si vous citez dans votre texte le nom de quelqu’un, il serait élégant de lui envoyer la copie du message. Et, enfin, n’envoyez jamais de renseignements confidentiels avant de vous assurer que l’envoi et la réception sera sécurisée.

L’anonymat des utilisateurs peut nous créer des problèmes

En ce qui concerne l’internet, la majorité des problèmes relevant de notre intérêt provient du fait qu’il assure le relatif anonymat à ses utilisateurs. Ainsi, certains se permettent des comportements qu’ils n’oseraient jamais avoir en étant en contact direct avec l’interlocuteur. D’où la règle n° 1 de la nétiquette : ne faites rien sur la toile que vous ne feriez en réalité. Soyez courtois, respectez les autres. Les «grands maux» des forums de discussions sont le spam, l’offtopic et le trolling.
Le spam est une information standardisée envoyée par e-mail ou postée à nombreuses reprises sur les forums, et qui est considérée comme indésirable par ses destinataires. Le spam a le plus souvent le caractère commercial ou du moins son objectif est de rapporter des bénéfices à son expéditeur. Certains pays ont déjà adopté une législation anti-spam qui expose celui qui l’envoie à des poursuites judiciaires. Dans ces cas, il est alors interdit de transmettre même les offres commerciales sans avoir obtenu au préalable l’accord du destinataire pour en recevoir.
Le phénomène de l’offtopic concerne essentiellement les forums de discussions lorsqu’ils fonctionnent sous forme de hubs thématiques. L’offtopic peut être défini comme une intervention hors sujet. Il est de bon usage de respecter le thème affiché, ou tout simplement changer de hub si le sujet ne nous intéresse pas.
Un autre problème lié aux forums est le trolling. Une personne désignée comme étant un troll c’est quelqu’un qui intervient avec des propos injurieux ou provocateurs, et dont l’objectif est de semer la zizanie entre les utilisateurs, traiter d’un sujet de forte controverse et empêcher la discussion normale. Le plus souvent, le seul moyen de s’en débarrasser est de l’ignorer, d’où la règle de conduite suivante : «On ne nourrit pas les trolls !» Autrement dit : on ne lui répond pas, même si on en a beaucoup envie.
Ces quelques indications de base, avant d’être les principes du savoir-vivre à proprement dits, sont surtout une quintessence du bon sens visant la bonne utilisation de l’internet. Les connaître et les appliquer nous facilite la vie et permet de mieux gérer notre image professionnelle à travers la communication électronique.