Les outils du Web 2.0 ne sont pas des gadgets mais un moyen pour améliorer la communication interne et externe

Mouhsine Lakhdissi, Manager associé  Neoxia Maroc

«Les technologies du web 2.0 font partie intégrante de nos méthodes de travail»

Professionnellement, Neoxia, qui est un cabinet de conseil en architecture des systèmes d’information implanté à Paris et à Casablanca, utilise plusieurs technologies Web 2.0. Pour communiquer avec l’extérieur, nous avons créé le blog Neoxia qui est un espace de partage d’expertise et qui connaît un franc succès. Nous publions également du contenu sur une Web TV spécialisée dans les technologies de l’information (TV4IT). En interne, nous utilisons la messagerie et la suite d’application bureautiques Google Apps, ce qui assure une meilleure mobilité de nos consultants.  
Nous sommes également en train d’explorer l’utilisation en SAAS, le Software as a service, de la suite d’outils d’entreprise 2.0 Zoho (www.zoho.com). Cette suite offre, en plus de la messagerie, le calendrier et la suite bureautique déjà disponible dans Google Apps, des applications de gestion tels que le CRM, la GRH,  la gestion de projet et la gestion commerciale. En outre, elle permet un meilleur partage des documents et de la connaissance via un Wiki, un outil de gestion des documents en ligne et un outil évolué de réunion à distance.
Sur le plan associatif également l’utilisation des technologies, applications et outils Web 2.0 commence à s’imposer. Ainsi l’Association des lauréats de l’École nationale supérieure d’informatique et d’analyse des systèmes (Ensias), dont je suis membre, dispose déjà depuis quelques années d’un blog. Les blogs ont été également utilisés en 2008 par les listes candidates au bureau de la même association.
Le Syndicat national des ingénieurs marocains (SNIM) utilise dans son site web (www.snim.ma) le service Google Docs pour son formulaire d’inscription et est sur le point de lancer un blog général pour les ingénieurs marocains. Un forum de discussion et un outil de partage documentaire est également disponible sur le site du syndicat.
Ces outils ne constituent pas une mode ou des gadgets pour techniciens, mais ils offrent une vraie opportunité pour améliorer la communication interne et externe, encourager le partage et l’innovation et construire la société du savoir.