Les nouvelles formations : Avis de Aziz Fassouane Directeur de l’Ecole nationale de commerce et de gestion (ENCG-Settat)

Pour éviter les déceptions, il est également utile de se renseigner sur les accréditations des formations comme par exemple les labels Equis ou AACSB.

_aziz-fassouaneDepuis quelques années, l’offre de formation s’est considérablement développée, diversifiée et par conséquent devenue un atout de compétitivité pour les organismes de formation. Un atout qui malheureusement n’aide pas l’intéressé à faire le bon choix de formation. Il doit avant tout passer par une bonne définition de ses aspirations tant personnelles que professionnelles.

Généralement, faire un MBA, un executive MBA ou un master obéit à la volonté de faire évoluer sa carrière, élargir ses connaissances ou se spécialiser dans un domaine particulier.

A ce jour, on ne dispose pas encore de palmarès des formations comme c’est le cas ailleurs puisqu’ils renseignent sur la notoriété des écoles, la pertinence des programmes, le taux d’employabilité des lauréats, le niveau de progression dans les parcours professionnels…

Toujours est-il que pour éviter les déceptions, il est également utile de se renseigner sur les accréditations des formations comme par exemple les labels Equis ou AACSB.

En France, par exemple, les instituts d’administration des entreprises (IAE) disposent de leur propre label, le Qualicert. Chaque institut qui s’engage dans la démarche est ainsi audité sur quelque 350 critères : la recherche, les formations, l’accueil des étudiants, la professionnalisation, le niveau des équipements…
Il faudrait peut-être envisager ce genre de label au sein du réseau des ENCG.

Pour ce qui est de notre offre, nous avons près d’une vingtaine  de formations, principalement des masters spécialisés, avec lesquelles nous essayons de répondre aux besoins du marché.

En tant qu’établissement public, on se doit d’avoir une tarification des formations compétitive sur le marché.

La sélection est d’autant plus rigoureuse et nous veillons à ce qu’au-delà de dix absences, le diplôme n’est pas validé.

De même que nous avons renforcé notre offre avec une licence générale en management l’année dernière et nous comptons lancer cette année pour la première fois un MBA en management, conçu en partenariat avec l’Indiana State University. L’objectif est de permettre aux participants d’acquérir de solides bases dans le domaine du management.

Il est également prévu de lancer d’autres formations (masters spécialisés ou licences) dans les années à venir.

Généralement, nous avons constaté que le domaine de la finance est plus prisé par les étudiants et les cadres en exercice. Elle est suivie par le marketing et le management.